CAF C1 : TP Mazembe, Trésor Mputu à l’heure d’écrire sa propre histoire.

Trésor Mputu et le TP Mazembe affrontent l’Espérance de Tunis ce samedi, dans un contexte de pression et dépression. Battus (1-0) à l’aller, les Corbeaux doivent gagner au moins par deux buts d’écart pour passer en finale. C’est un défi énorme. Ce match est tout particulier pour Trésor Mputu, qui a beaucoup à prouver.

Zoom sur le passé repoussant du meneur de jeu

Il est probablement le joueur le plus talentueux de l’histoire du TP Mazembe et paradoxalement, celui qui a le moins de trophées africains avec son club. En 2010, Mputu est suspendu par la CAF, pour sa colère incontrôlée traduite par des coups à l’endroit de l’arbitre, lors de la Kagame Cup à Kigali. Depuis son salon, celui que les congolais considèrent comme « le trésor du foot africain », regarde ses coéquipiers réaliser un doublé historique, après le titre de 2009. Comme si le destin voulait que tous les grands succès soient sans lui, Trésor Mputu verra la même année, son club aller jusqu’en finale de la Coupe du Monde des Clubs, prouesse qui n’avait jamais été réalisée par un club non européen et non issu de l’Amérique latine. Et lorsqu’il fit son retour en 2011, les Corbeaux sont disqualifiés pour une erreur administrative, dont la CAF s’excusera plus tard. Symbole d’un TP Mazembe à la reconquête de l’Afrique, leader technique et maitre à jouer, Trésor Mputu et ses coéquipiers échouent fâcheusement en demi-finale de la LDC 2012, face à l’Espérance de Tunis, l’adversaire qu’ils attendent ce samedi. Un an plus tard, soit en 2013, c’est un autre échec, cette fois en finale de la Coupe de la CAF devant le CS Sfaxien. Malgré la victoire (2-1), les Corbeaux perdent la coupe à la maison, à cause d’un match très sombre (2-0) livré à Sfax une semaine plutôt. Un échec de trop pour Mputu, capitaine d’un soir cauchemardesques, qui dans la foulée, claque la porte du TP, à la recherche des nouveaux challenges et des nouveaux défis. Malheureusement, il choisira la mauvaise destination, l’Angola et Kabuscorp. Un club à l’époque très huppé, targué d’orgueil pour avoir signé des grands champions Rivaldo, la légende brésilienne. Alors qu’il découvre la ferveur de la Girabola Angolaise, à Lubumbashi, Mazembe remporte son cinquième titre de la Ligue des Champions, son dernier en date. L’aventure de Mputu en Angola, sera la moins concluante qui soit, prèsqu’un sinistre, une aventure attentatoire, qui a replongé sa carrière au fond du gouffre. Victime de sa propre attitude, et du traitement salarial très en deçà des promesses qui lui avaient été faites, Trésor s’ouvre la porte de sortie sans la clé du club.

Un retour forcé à la maison et payé cash.

Lésé par ce qu’il a appelé « manque de respect » de la part des dirigeants angolais, Mputu rentre sitôt prévu à Lubumbashi, mais sait qu’il ne peut pas tout de suite enfiler le maillot du TP Mazembe. Un éreintant contentieux l’oppose à Kabuscorp et quand le verdict de la FIFA tombe, c’est encore plus frustrant. Le numéro ‘8’, est suspendu pour deux ans et sommé de payer une pharaonique amende de plus d’un millions de dollars américains. Après une année de chômage voilé par des entraînements faits sans la certitude de pourvoir jouer dans un futur proche, l’ancien capitaine des Léopards, voit le bout du tunnel au début de l’an 2017, après que les Corbeaux ont remporté un nouveau titre (C2 CAF) sans lui. La FIFA retourne l’affaire contre Kabuscorp, Mputu est libre et peut jouer à nouveau au TP Mazembe.

Un nouveau départ, un titre sans médaille.

Sa réintégration au sein du club, n’a pas été indulgente. Bien que toujours porteur de ce talent et de cette vision de jeu, qui le distinguent des autres, Mputu doit néanmoins, attendre son heure pour s’exprimer dans une équipe qui alliait jeunesse et expérience. Contre la JS Kabylie en mars 2017 au tour de cadrage de la Coupe de la CAF, Trésor dispute son premier africain depuis son retour officiel en Noir et Blanc. La suite de la campagne est en demi-teinte, il ne voyage presque pas avec l’équipe. Les Corbeaux atteignent la finale, et dominent les sud africains (2-1) à l’aller. Mais on ne comprendra peut-être jamais ce qui s’était passé lors de l’établissement de la liste des joueurs convoqués pour disputer la finale retour de la Coupe de la CAF. Pamphile Mihayo zappe son ancien coéquipier, Mazembe négocie un nul (0-0) au pays de Mandela et remporte le trophée pour la deuxième fois de suite. Trésor est resté à Lubumbashi, de quoi nourrir la légende de la malchance ou la malédiction qui file derrière sa carrière.

Trésor Mputu, L’heure des vérités !

Cette saison semble la bonne pour le joueur de 33 ans. Il est parmi les hommes forts de Pamphile Mihayo, co-meilleur buteur du club en Ligue des Champions (5 buts), titulaire indiscutable et indiscuté, Mputu semble enfin tenir une occasion en or pour conduire le club de ses rêves vers le sommet du football africain. Une occasion pour faire oublier son passé repoussant et écrire une histoire personnelle au TP Mazembe avec l’ancre de son talent. Ça commence dès ce samedi face à l’Espérance de Tunis en demi-finale retour. Alors que tunisiens et congolais vont se défier pour la huitième fois de leur histoire, Mputu lui, ne sera qu’à son quatrième Mazembe-Espérance. Il a loupé les quatre premiers en 2010. En 2012, il est bien présent mais Mazembe est éliminé par les Espérantistes, voilà des pages tristes sur lesquelles il va falloir reverser de l’ancre décoratrce. Trésor Mputu a donc rendez-vous avec l’histoire ce samedi à Kamalondo, à lui de jouer.

Isaac B’ampendee /Footrdc.com

Laisser Un Commentaire

FootRDC Disponible sur Google Play Store Telecharger Ici

vous pourriez aussi aimer