CAF CL/CC : 5 leçons à retenir après les matchs de clubs congolais

La première journée en coupes Africaines interclubs a baissé ses rideaux après les matchs de ce dimanche 1er décembre. La République Démocratique du Congo suivait d’un œil particulier les deux compétitions, Ligue des Champions et Coupe de la Confédération, avec ses 3 représentants.

Entre le succès du TP Mazembe face à Zamalek, la désillusion de l’AS VClub chez les Algériens de la JS Kabylie et le nul à l’arraché du DCMP à Kinshasa, voici 5 leçons que nous avons tiré après ce premier week-end africain pour les clubs congolais.

Un bilan mitigé




C’est peu de le dire. Une victoire pour les Corbeaux du TP Mazembe à domicile face à Zamalek 3-0. Et c’est tout ou presque. DCMP s’est sabordé à Kinshasa face à Zanaco 1-1 dans un match où les Immaculés pouvaient faire clairement mieux. En effet, Zanaco a terminé le match à 10 après l’expulsion de Kapumbu à la 66e. Enfin que dire de l’AS VClub. Ombre de lui-même à Tizzi-ouzzou, le club Vert et Noir a but la tasse 0-1 face aux locaux de la JS Kabylie. Au total, 3 matchs livrés, 1 victoire, 1 nul et 1 défaite. 4 buts marqués, 2 encaissés après deux matchs à domicile et un à l’extérieur. Mitigé c’est le moins que l’on puisse dire, la récolte de la première journée n’a pas été fameuse.

Démarrage poussif

Comme un signe, tous les trois clubs ont eu du mal a rentré dans leur match. Face à Zamalek, Mazembe arrive a débloqué la situation seulement en seconde période (60e). Des Égyptiens, moins tranchants dans leurs attaques, pouvaient semer de la zizanie en marquant un but à Kamalondo. Elle est bien loin l’époque où le TPM marquait dans ses matchs Africains dans les 15 premières minutes. Que dire de VClub ? Les Dauphins Noirs ont montré des largesses offensives et défensives indigne du niveau de Ligue des Champions. On en parle plus en bas.

VClub, mais quelle fragilité !

Pour ceux qui ont suivi le match, il était à sens unique. Dominé dans tous les secteurs du jeu, VClub n’aura jamais été à la hauteur de la JS Kabylie. 5 tirs dont 2 frappes moles cadrées, insuffisant pour tenir haut le flambeau. Défensivement, Nelson Lukong a encore sauvé les meubles. Car en face, la JSK a tiré 17 fois dont 5 cadrés. Avec 20 fautes dans le match, les Verts doivent faire mieux parce que la survie se joue déjà le week-end prochain à Kinshasa face à un Raja Casablanca qui sort d’une défaite face à l’Espérance de Tunis.

Mazembe et le besoin de se rassurer

Si le TP Mazembe s’est imposé haut la main, une chose n’est pas passée inaperçue : les hommes de Mihayo ont galéré pour trouver la faille, le premier but est arrivé à la 60e avec l’entrée de Patou Kabangu. Face à une opposition plus dangereuse, les Corbeaux doivent chercher à tuer le match plus rapidement. Il faudra aussi compter sur les anciens dans le groupe pour se sortir du pétrin à l’image de l’opposition face à Zamalek.


DCMP, l’envie ne suffira pas

Le retour du DCMP en phase des groupes d’une compétition Africaine en a ravi plus d’un. Mais force est de constater que les Immaculés ont été moins tranchant que d’habitude. Maladroits, défensivement faibles, les ouailles de Isaac Ngata n’ont pas profiter de l’avantage de jouer à domicile. En conference de presse, Doxa Dikanji insistait sur cet aspect mais les Verts ont même failli passer à côté. Pour aller loin, seule l’envie ne suffira pas, il faudra que chaque match soit une bataille qu’il faudra gagner. Propre dans le jeu, seulement 13 fautes commises, le DCMP doit aussi concrétiser ses occasions. Contre Zanaco, les Bana Dora ont tiré 18 fois pour 4 frappes cadrées ! De la volonté, oui mais de l’efficacité aussi.

Elisha Iragi/Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer