CAF LDC/CC : Mazembe et les autres…

Encore une occasion de rappeler sa grandeur. À l’heure du bilan du travail à l’issu des 6 journées de la phase de groupes en Coupes africaines interclubs, les clubs congolais ont déçu. L’AS VClub, déjà pas épargnée dans son groupe, n’a pas su déjouer les pronostics. L’autre représentant en Coupe de la CAF, DCMP, n’a que ses yeux pour pleurer après un élimination cruelle malgré ses 10 points.

Au finish, le Tout Puissant Mazembe reste le seul club de la RDC sur l’échiquier continental. Force est de constater que le club de Lubumbashi ne boxe plus dans la catégorie que les autres.

Des promesses pas tenu, des rendez-vous manqués

Cette saison encore, le football congolais nourrissait des grandes espérances sur le papier. Au début de la phase de groupes des coupes africaines interclubs, l’opinion sportive se muait en un seul pour parier sur un éventuel sacre de l’une des trois équipes encore en lice. DCMP mené par Vinny Bongonga sous la houlette de Isaac Ngata pouvait nourrir des grandes ambitions en tirant Zanaco et l’inconnu ESAE. L’AS VClub comptait sur l’expérience de son ossature pour faire face à l’ogre Espérance et au Raja de Fabrice Ngoma. Sauf que rien ne s’est passé comme prévu. En possession de son destin il y a deux semaines, DCMP s’est sabordé en Zambie en 6 minute (cfr Zanaco 2-1 DCMP). À Kinshasa ce week-end le Daring jouait en comptant sur Berkane. Les marocains, déjà qualifiés, ont joué à leur aise au grand dam des Immaculés.

Que dire de l’AS VClub. Les hommes de Florent Ibenge n’ont jamais remonté leur moral après les départs à l’anglaise de leurs cadres. Malgré une jeunesse ambitieuse, la marche s’est révélée être trop haute pour les coéquipiers de César Manzoki. Des déplacements ratés (2 défaites et 1 nul), des matchs à domicile catastrophique (1 victoire, 1 nul et 1 defaite). Les Moscovites n’avaient tout simplement pas de munitions à la hauteur de la bataille. Les rêves de dépasser le cap de 2014 ne se réaliseront pas, pas cette saison.

Le TPM et des attentes à tenir

Seul contre tous, Mazembe n’a plus de frère en Afrique cette saison. Une habitude presque depuis quelques années à Kamalondo. Sur le chemin de la solitude, les Corbeaux croiseront des adversaires beaucoup plus coriaces que Zesco et Primeiro. Devant l’éventualité d’en découdre avec Al Ahly, le Raja Casablanca ou le Wydad, plus question de tergiverser. Jackson Muleka (7 buts) devra jouer un rôle prépondérant pour mener son club vers une finale attendue depuis 5 ans.

Pamphile Mihayo et ses hommes restent les seuls porteurs des espoirs de gloire pour toute une nation sportive. Des responsabilités que les Corbeaux ont su les assumer les saisons 2009, 2010, 2016 et 2017. Et 2020 ? Si les rêves de sacre en Afrique pour la RDC ne se sont pas totalement envolés, ils se sont amenuisés sérieusement.

Elisha Iragi/footrdc.com

vous pourriez aussi aimer