CAN 2019 : Tisserand et Luyindama, deux architectes de la défense congolaise.

Une première équation semble se résoudre toute seule pour Florent Ibenge. La défense congolaise, trop critiquée pour sa fébrilité et son inconstance, voit en la forme actuellement de Tisserand et Luyindama, un indice du durcissement de la muraille congolaise très souvent fissurée.

Marcel Tisserand est redevenu titulaire indiscutable à Wolfsbourg, et enchaîne des prestations de grande class, s’implique dans le jeu offensif des Verts et Blancs, à l’image de son premier but de la saison but devant Nuremberg. De l’autre côté de la Turquie, Christian Luyindama, indeboulonnable partout où il passe, s’est installé en si peu de temps comme un incontournable de l’arrière-garde de Galatasaray.

Le duo Luyindama-Tisserand redevient conquérant à point nommé, à l’heure où la Coupe d’Afrique des Nations approche et que la RDC, a besoin de se rassurer défensivement avant de penser à percuter offensivement. Mais un travail tactique mérite d’être fait pour que, les deux constitue une association parfaite, qu’ils se comprennent dans le positionnement et se complètent dans les interventions. Tout compte fait, l’état de grâce de ces deux tauliers si allié à celui de deux latéraux, peut faire de la défense Florent Ibenge, un mur infranchissables pour les adversaires.

Isaac B’ampendee/ Footrdc.com

Laisser Un Commentaire

FootRDC Disponible sur Google Play Store Telecharger Ici

vous pourriez aussi aimer