Évolutions des sports : Constant Omari relativise et accuse le manque de volonté politique.

Le président de la FECOFA, a pointé du doigt le manque de volonté de la part des dirigeants politiques pour faciliter l’évolution des sports en RDC.

C’est par une petite anecdote que, le numéro un de l’instance faitière du football congolais, a démontré une considération pour le moins léger que le gouvernement accorde aux sports.

« Il y a la volonté politique qui fait défaut. Prenons l’exemple du gouvernement qui vient de sortir, donnez-moi par ordre de préséance le ministère des sports est placé où ? Avant dernier ministère alors qu’en France, le ministère de la jeunesse et sports était 4ème en préséance. Ça signifie qu’il y a une volonté, on veut. Chez nous avant dernier ministère, quand on ne sait plus placer quelqu’un, on le met au ministère des sports« , a-t-il déclaré, propos relatés par nos confrères de Rdcfoot.




FootRDC Disponible sur Google Play Store Telecharger Ici

vous pourriez aussi aimer