Léopards : « Tout le monde a son opinion, mais tout ce qu’on a fait n’était pas mauvais » Hector Cuper

Comme annoncé, le sélectionneur des Léopards A, Hector Cuper, a été convié à un travail d’évaluation de son travail, par la FECOFA. Ce, à la suite de la débâcle de la RDC en barrages qualificatifs au Mondial 2022. La première réunion a vécu ce mercredi, au siège de la FECOFA, à Kinshasa. Et le coach argentin s’est livré à la presse au sortir de celle-ci.

Sous les feux des critiques après la non-qualification de la RDC à la Coupe du Monde Qatar 2022, Cuper s’était rétracté sans dire un mot. Le revoilà plus d’un mois après. On a parlé un peu de tout. On a fait une révision sur tout ce qui s’est passé. Les bonnes chose et les mauvaises que nous devons améliorer, notamment après les deux matchs des barrages, s’est confié l’Argentin après son tête-à-tête avec les dirigeants de la fédération.

Après le nul (1-1) à Kinshasa, les coéquipiers de Joël Kiassumbua avaient chaviré au Stade Mohamed V de Casablanca (4-1). Rien de plus pour provoquer la colère des Congolais qui ne juraient que par le départ du technicien passé par l’Égypte. Pour sa part, il s’assume. Tout le monde a ses opinions, mais le plus important c’est qu’on a fait des choses pas mal, et on peut corriger pour le futur. Sur le match retour, je suis le premier responsable. Et je veux rester quelques jours pour pouvoir évaluer les choses.”

Le futur de la sélection congolaise sera bien sûr avec Hector Cuper. Son contrat court jusqu’en 2023. Maintenant, on regarde aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations et la possibilité d’améliorer les choses, pour obtenir la qualification, a-t-il dit.

Isaac B’ampendee

Vous pourriez aussi aimer