L’épidémie de l’AS VClub frappe l’Espérance de Tunis !

C’est la crise entre l’Espérance Tunis et sa star, Anice Badri ! Quatre ans après sa signature avec les Sang et Or, remportant au passage deux de la Ligues des Champions Africaine, celui qui s’est imposé comme l’un des meilleurs joueurs du continent est en guerre avec sa direction.

6 mois avant le terme de son contrat, le milieu offensif a choisi de prendre la poudre d’escampette en signant à l’Ittihad Djeddah de l’Arabie Saoudite, qui lui propose un pont d’or. Tout cela n’enchante pas la direction de l’EST.

Tout démarre avant le match retour de l’Espérance de Tunis contre l’AS VClub. Badri refuse de voyager avec l’équipe et s’envole lundi, soit deux jours plus tard, pour le Golf afin de finaliser son transfert… seulement, son club n’a jamais livré son autorisation. Le bord de l’EST menace le joueur de sanctions.

Dans un communiqué publié ce mardi, le double champion d’Afrique en titre explique avoir rejeté les offres de 200 000 et 500 000 dollars de l’équipe Saoudienne pour Badri. En outre, les Espérantistes regrettent que l’Aigle de Carthage se soit envolé sans « l’autorisation » du club. Dénonçant une « violation des termes du contrat », l’Espérance indique qu’elle « prendra donc les mesures juridiques nécessaires » pour sanctionner Badri. Une épidémie qui rappelle les multiples cas de fougue des joueurs de l’AS VClub.

Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer