Pelouse synthétique à Goma: Qui d’Omari et Binamungu dit vrai ?

Le président de la Fédération congolaise de football Association (FECOFA), Constant Omari a tenu sa dernière conférence de presse avant la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Égypte 2019. C’était à son siège de Kinshasa ce lundi 17 juin. Au menu, éclairer l’opinion sur les grandes questions d’actualité sportive avant la messe du football africain dont le go sera donné ce 21 juin.

Parmi les grands sujets traités lors de ce face-à-face avec la presse proche de la fédération (puisque certains journalistes affirment avoir été écartés par les forces de l’ordre commises à la Fecofa), celui que les footeux ont surnommé « l’homme moderne » a donné sa version des faits sur les dossiers Gianelli Imbulla, les primes et la préparation de l’équipe nationales, de manière indirecte sur la qualité de ses relations avec le staff dirigé par Florent Ibenge, aussi et surtout sur l’état actuel des infrastructures sportives au niveau national. 

En abordant le sujet des stades, Constant Omari aurait déclaré avoir gardé certains secrets pour sa sécurité.  » Les pelouses de Kikwit et de Goma sont des dons du gouverneur katumbi… Je ne l’avais pas dit pour raison de sécurité », aurait-il affirmé devant la presse réunie dans la salle de conférences de la fédération. 

Pourtant, du début à la fin de ce dossier, le principal agent était le vice-président de la Fecofa, coordonnateurs des équipes nationales de football et Dircaba du Ministère des Sports, Théobald Binamungu. Aussi identifié par la même fédération comme l’un des rares spécialistes en la matière. 

C’est ainsi que l’un des proche du dossier et cadre au sein du ministère des Sports s’est indigné après ces déclarations du président de la Fecofa.   » Si cette affaire de don de Moïse Katumbi s’avèrerait être vraie, la question devrait être posée au vice président de la même FECOFA, Binamungu, qui a pris contact avec le vendeur de la pelouse synthétique et fourni les factures à l’acheteur, l’ancien ministre des Sports Papy Niango. Il se poserait alors la question de savoir si Binamungu a roulé et Katumbi et Niango, avant de pousser son mentor Constant Omari à la désinformation. Au demeurant, sur base des pièces à convictions disponibles, les affirmations du Président de la Fecofa relatives à cette pelouse sont sans fondement et leur auteur a menti de sang-froid », a-t-il indiqué. 

Un avis qui cadre avec le point des vues des analystes politico-sportifs.  » Katumbi ne fait rien sans en faire une publicité. Tout le monde a été au courant des 100.000 dollars offerts à Ngoy Kasanji pour le Stade Kashala Bonzola. Aussi pour les multiples dons offerts aux citoyens et sportifs du pays. Pourquoi devrait-il se taire s’il avait réellement offert une pelouse synthétique d’une valeur de 270.000 dollars ? « , se sont interrogés à leur tour ces observateurs avertis. 

Les villes de Bandundu et Goma avaient bénéficié des pelouses synthétiques pour leurs stades respectifs. Le projet s’inscrivait dans le cadre de la modernisations des infrastructures sportives répondant aux normes à travers tout le pays. Question d’offrir à la jeunesse congolaise l’occasion d’évoluer dans le standing international. 

Bahati KASINDI/Sunrise

Laisser Un Commentaire

FootRDC Disponible sur Google Play Store Telecharger Ici

vous pourriez aussi aimer