Vodacom L1 : John Cirongozi ex-coach de Maniema Union lâche ses vérités

La décision est tombée telle une bombe dans les médias sportifs congolais : le coach de Maniema Union de Kindu était suspendu pour une durée de six mois par la Linafoot. Le comité de gestion de l’organisateur du championnat d’élite en RDC reprochait à John Cirongozi de n’avoir pas pris part à la traditionnelle conférence de presse d’après match suite à la défaite de son club face au DCMP jeudi dernier.

Jusque-là sans réaction, le désormais ex-coach de ManU est sorti du silence pour expliquer sa version de fait.

Jean Cirongozi clame son innocence et plaide non coupable

Face aux journalistes, le jeune technicien a d’abord réfuté les accusations portées contre lui. Niant en bloc, il assure n’avoir jamais été mis au courant par l’entourage au sein du club de la tenue de la conférence de presse « C’est vrai que lors du match Maniema Union-DCMP je n’ai pas pu participer à la conférence de presse parce qu’après match je ne savais même pas où était la salle pour de la conférence de presse. En principe j’y assiste toujours et c’est le chargé de communication qui nous appelle pour nous mettre au courant de la tenue de la conférence de presse mais ce jour-là rien n’était fait ! » assure-t-il.

Surpris par sa suspension, John Cirongozi a fait part de ses états d’âme tout en recourant au règlement de la Vodacom Ligue1 qui, selon lui, inflige une amende au club en cas de non-participation à la conférence de presse et non une suspension à l’égard de l’entraîneur « Je suis donc surpris d’être suspendu six mois, c’est beaucoup et c’est douloureux par rapport à ce qui s’est passé jeudi dernier. Le règlement est clair à son article 57 du championnat national lorsque la conférence de presse n’a pas eu lieu, c’est l’équipe qui paye une amende de 500 dollars américain en aucun cas l’entraîneur n’est concerné ! ».

Cirongozi fustige ses ex-dirigeants de leur silence et assuré qu’il fera appel

Les points mis sur les i, John Cirongozi a exprimé son étonnement suite au silence radio des dirigeants de Maniema Union qui ne lui ont porté aucun secours. Il pense même que dans les coulisses quelques personnes veulent saboter sa carrière

« Je me pose des questions s’il y a une main noire de ma chère équipe. Je ne sais pas… Rien n’a été déclaré en tant que club alors que c’est leur entraîneur qui a été suspendu. Je trouve que c’est ma carrière qui est visée au moment où à mon avis je n’ai rien fait. »

Après sa démission, Jean Cirongozi assure qu’il fera appel sur la décision qu’il considère injuste et sans fondement. À la croisée des chemins, il lui faudra des reins solides pour renverser la situation qui semble délicate.

Footrdc.com

Laisser Un Commentaire

FootRDC Disponible sur Google Play Store Telecharger Ici

vous pourriez aussi aimer