Vodacom Ligue 1 : La locomotive Lupopo quitte les rails pour la boue.

Le début de saison des cheminots en Vodacom Ligue 1 est loin de refléter les ambitions du comité sportif du club. Les Viêts s’éloignent du statut de favoris qui est le leur face aux petits poucets .

A la maison, la notoriété du club de l’outre tunnel n’est plus à l’abri de l’usurpation. Face aux néophytes de Nyuki, Lupopo impuissant, sans inspiration, ne s’est contenté que d’un petit point du match nul dans un stade qui a chanté la louange aux jaunes et bleus.

Le parcours des Cheminots est calqué sur une courbe d’une économie fiévreuse. Le club de la SNCC s’offre un regain de confiance lors de sa deuxième sortie. En déplacement, Lupopo fait le strict minimum devant une équipe de Dragon en perte de vitesse.





Un Lupopo fidèle à son instabilité !

Dans l’attente de la troisième sortie, Lupopo se distingue dans ses habitudes ! L’entraîneur Joe Tshipula est limogé pour laisser place à Camille Bolombo.

Quand le club commence le mois d’octobre, c’est l’hécatombe ! Les cheminots débutent par un nul devant des Kamikazes de Lubumbashi Sport, 1 but partout au terme d’un spectacle soporifique présenté par les Hommes du coach Camille.

Le déplacement à Kinshasa devant VClub est loin de ressembler à une bonne partie de plaisir pour les cheminots de Lupopo. Les Viêts essuient leur premier revers de la saison devant une AS V Club efficace et appliquée. 1 but à 0, le score est petit mais présage un début d’une série morose que personne ne saura expliquer.

Lupopo reçoit le Shalaliles de Muungano, qu’il bat après avoir sué eau et sang au stade Fréderic kibasa Maliba. 2 buts à 1, c’est la première fois que les cheminots inscrivent deux buts dans un match depuis le début de cette saison. Une victoire et un peu de repis dans cette mauvaise passe d’un club à la géré de manière peu orthodoxe.

Après ce succès, les cheminots sont incapables d’enchainer, l’obstacle est de taille. Les Corbeaux s’érigent en mur de Jéricho, l’homme des situations difficiles découvre les bornes de ses idées, Lupopo est dépassé par l’efficacité redoutable de l’adversaire, de la solidité des Corbeaux.

Dans le 175ème derby de Lubumbashi, les Lumpas sont battus, les rêves se sont envolés. Lupopo reste loin de ses aspirations, aux supporters on a vendu du rêve avec des belles paroles sucrées comme une betterave.

L’échec est cuisant, le décollage peine à se faire avec succès surtout quand les Académiciens mettent du plomb dans les ailes d’une machine déjà en panne. La défaite contre le Daring en est de trop !

Huit matchs, deux victoires, trois défaites, trois nul. Le principe comptable est sévère. Ce Lupopo est loin de tenir son honneur. Son recrutement, son comité, l’heure est aux grands questionnements, aux grands maux les grands remèdes.

Laisser Un Commentaire

FootRDC Disponible sur Google Play Store Telecharger Ici

vous pourriez aussi aimer