DCMP : Young Africans veut s’offrir Dark Kabangu

La Une du quotidien sportif Mwanaspoti de ce mardi ne laisse aucun doute sur les intentions de Young Africans. Le mercato de janvier vient d’ouvrir ses portes dans quelques pays au monde. Sur le continent africain, la Tanzanie a officiellement lancé cette fenêtre des transferts dans ses divisions supérieures. Période idéale pour se renforcer. Certains grands clubs, en Afrique, pistent déjà des éléments de renfort, mieux encore, pour les plus rapides, les négociations ont démarré.

En butte au problème de finition sur son front offensif, le Young Africans a jeté son dévolu sur Dark Kadima Kabangu. Des discussions sérieuses entre les deux parties ont été entamées pour que, le buteur de DCMP rejoigne la communauté congolaise déjà importante en Ligi Kuu Bara. FootRDC s’est renseigné sur ce dossier qui pourrait constituer un tournant majeur dans la saison des Immaculés.

Pourquoi Yanga veut recruter Dark Kabangu ?

Auteur de 6 réalisations depuis le début du championnat de la RDC, le géant attaquant constitue une valeur sûre de la Lianfoot D1. Pour le DCMP, c’est l’arme offensive numéro un (80% des buts du clubs). En début de saison, Kabangu réalisait un exploit en marquant les 5 premiers buts de son club, après quatre journées ! Et ces échos sont partis bien loin des frontières nationales. Yanga veut renforcer en priorité son attaque. Musa Mwakisu, journaliste à UFM (radio de Dar-es-Salam) nous confiait « qu’actuellement, le seul club parmi les gros qui a un souci de trouver un attaquant c’est Yanga. »

Pour l’actuel leader du championnat tanzanien (37 points après 15 matchs), l’attaque reste l’épine du pied pour retrouver un titre qui échappe aux Jaunes et verts depuis quelques années. Le rival Simba possède la meilleure attaque de la saison avec ses 32 buts en 13 matchs, soit 10 buts de plus que Yanga malgré ses deux matchs de plus ! Et cela gêne la direction du club. Yanga croit avoir ses chances, pour obtenir la signature de Dark Kabangu car, il serait représenté, d’après nos sources, par le même agent que Rossien Tusila et Mukoko Tonombe, deux joueurs actuellement sous contrat avec le club de Dar-es-Salam.

Récemment, Cédric Kaze, entraîneur de Yanga, déclarait à Mwanaspoti « Je veux un attaquant de grande classe et je passe en revue mon effectif pour savoir comment l’associer à ceux qui sont là. » Mieux encore, le technicien burundais voudrait associer Dark Kabangu à Saido Ntibazonkiza, recruté gratuitement (il vient de marquer son premier but avec Yanga ce mardi contre Singidha Unités 2-0).

Ce qui bloque le transfert…pour le moment

Les négociations entre les deux parties, agent et clubs, ont démarré depuis un moment. Momburi Mike, rédacteur en chef chez Mwanaspoti nous a confirmés que, malgré quelques différences, les discussions avancent. Mais deux points rendent pour le moment la transaction difficile. Premièrement, Dark Kabangu. Le joueur sait qu’il a des grandes chances d’être le fer de lance de l’attaque pour la sélection nationale locale de la RDC au CHAN Cameroun 2020. Avec le départ de Vinny Bongonga vers Al Hilal et de Muleka en Europe, Kabangu reste l’un des rares attaquants de métier disponible pour Florent Ibenge.

Le camp de l’ancien attaquant de MK Étanchéité (deux Coupes du Congo remportées avec MK), a clairement indiqué à la direction de Young Africans son désir de prendre part à la compétition. Problème, le mercato démarre du 15 décembre jusqu’au 15 janvier en Tanzanie. Le coup d’envoi du CHAN n’aura lieu que le 16 janvier soit 24 heures après la fermeture de la fenêtre de transfert.

Deuxièmement, le DCMP. Le club de la capitale, conscient de l’attraction de son chouchou, a pris des mesures pour ne pas le laisser s’échapper aussi facilement que le souhaiterais ses prétendants. Sa clause libératoire est fixée à 300.000 $ d’après une source interne que nous avons approchée. DCMP ne serait pas « officiellement » au courant de négociations entre son joueur et la direction de Yanga.

Quoi qu’il en soit, Yanga veut tout miser sur la signature avant la fin du mercato de janvier. « Le club est prêt à mettre beaucoup d’argent pour obtenir la signature de Kabangu » nous a lâché une source. Pour DCMP, un éventuel contrat sera le seul atout pour ne pas perdre son buteur à quelques semaines de l’entrée en lice du club en Coupe de la Confédération et de remonter la pente en championnat. Pour Dark Kabangu, le choix s’impose entre attendre et jouer le CHAN, se créant ainsi une fenêtre de vue plus grande pour d’autres clubs sur le continent, où céder aux sirènes de bord de l’Océan Indien.

Iragi Elisha/Footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer