Exclusif : révélations de Jawad Ziyat, président du Raja, sur le transfert de Ben Malango

Actuellement frappé par la FIFA à propos de non-respect des conditions de contrat de ses anciens joueurs, le Raja Casablanca reste opposé au Tout Puissant Mazembe dans le dossier du transfert de Ben Malango. En fin avril dernier, LeSport360 révélait que les deux parties étaient en discussions pour régler le litige Ben Malango. Lors d’une émission Raja Talk, en vidéoconférence, des grosses révélations ont été faites par le président du club Rajaoui, Jawad Ziyat sur des possibles manquements dans le transfert de l’ancien Corbeau.

A propos du contrat, Jawad Ziyat déclarait que c’est le joueur qui a convaincu la direction du Raja de son statut de joueur libre en provenance de Mazembe. « Ben Malango nous a remis les documents et dit que le contrat, avancé par le TP Mazembe, il ne l’avait pas signé. Il a montré deux contrats. L’un qu’il avait signé avait expiré et celui que Mazembe avait déposé à la fédération (FECOFA), il ne l’avait pas signé. » Le Raja décidait de sauter sur l’occasion tout en reconnaissant le risque encourut car d’autres clubs contactaient Malango pour obtenir sa signature.

« Du coup, on s’est adressé à nos avocats. Ils nous ont rassurés que dans ce cas-là, ce n’est jamais gagné  à 100% il s’agissait d’évaluer le risque. Au moment de la signature de Malango d’autres clubs, que je ne citerais pas ici, l’appelaient pour signer chez eux ! Donc on a pris la décision. Dieu merci… » affirmait-il.

Le Raja Casablanca sait que Malango vaut plus que 180.000$

Après la signature de Ben Malango, son ancien club, le TP Mazembe, décidait de passer par la case justice pour réclamer ses droits. Le TAS condamnait le Raja Casablanca à payer 180.000 Dollars au TPM. Jawad Ziyat se frotte les doigts en estimant que si le contrat déposé à la FECOFA était pris en considération, le club de Casablanca débourserait plusieurs millions.

« Après, tout le monde est parti au TAS, Mazembe et nous (Raja). Dieu merci parce Mazembe dit que nous reconnaissons le contrat partiellement. Mais on nous demande que le montant de 180.000 dollars ou quelque chose comme ça alors que si le contrat on le reconnait, le montant doit être beaucoup plus important. Alors que Mazembe revendique 5 millions de dollars au total. »

De là à voir un coup parfait pour le Raja ? Le président du club rajaoui se réjouit de ce qu’il considère comme une victoire, financière, en assurant que Ben Malango vaudrait bien plus dans un futur transfert. « Pour nous, on considère que c’est une victoire parce qu’un joueur pareil à 180.000 dollars, rien que pour le quatrième but (contre le Wydad en Coupe Mohamed VI NDRL),  il vaut beaucoup plus ! Et celui qu’il marque contre Mazembe (rires). Donc 180.000 dollars, pas de problèmes. On est parti au TAS et on verra ce qu’il en sortira. Mais un joueur qui vaudrait entre 1.5 et 3 millions de dollars demain. Ça reste quand même une bonne affaire, mais à nous de gérer. »

Ces révélations pourraient jeter un pavé dans la marre dans le dossier en cours de traitement. En avouant le risque pris, le contrat non reconnu et la valeur du joueur, Jawad Ziyat donne des armes judicaires à la direction du TP Mazembe. Les sanctions annoncées dans les litiges des plusieurs joueurs dont Lema Mabidi, à qui le Raja doit verser 280.000 Dollars relanceraient le dossier Raja-Malango-Mazembe.

Footrdc.com 

vous pourriez aussi aimer