CAF : l’Afrique du Nord domine inlassablement les compétitions inter-clubs

Ça ressemble plus à un retour à l’hégémonie maghrébine sur le foot africain. Les trois dernières saisons l’expliquent clairement, en Ligue des Champions surtout.

L’Égypte, le Maroc et la Tunisie sont imperturbables dans la course au titre. Aucun club d’une autre partie du continent ne fait le poids. C’est ce qu’on « s’approprier d’une compétition ». En 2017, le Wydad AC bat le National Al Ahly en finale. Un an après, le National Al Ahly revient, mais perd une nouvelle la finale au détriment de l’Espérance de Tunis et cette année, c’est le Wydad AC qui resurgit après avoir dominé Mamelodi Sundowns, vainqueur de l’édition 2016, la dernière en date pour un club de l’Afrique noire. La finale de l’an 2019 sera la troisième de suite disputée par deux clubs du Nord de l’Afrique, et depuis 2010, il y a toujours eu au moins un club nordiste en finale.

En Coupe de la CAF, les cartes sont plus ou moins redistribuées mais toujours en faveur des Clubs de l’Afrique du Nord. Après la finale remportée par le Raja Casablanca l’an dernier, un autre club marocain, la Renaissance Berkane, s’apprête à se frotter au Zamalek SC cette année pour le titre. Hormis, le doublé réalisé par les Corbeaux du TP Mazembe en 2016 et 2017, et le titre de l’AC Léopards de Dolésie en 2013, le reste des années riment si pas avec le titre mais la présence d’une équipe du nord en finale. Une réussite, une hégémonie qui durent et oblige les autres pays à se réveiller.

Isaac B’ampendee /Footrdc.com

Laisser Un Commentaire

FootRDC Disponible sur Google Play Store Telecharger Ici

vous pourriez aussi aimer