Vclub-Maroc : l’histoire de deux destins liés

Le foot a habitué ses passionnés à des belles histoires, certaines d’entre elles sont étonnantes, d’autres plus étonnantes ; à l’image du parcours africain de l’AS Vclub au cours de cette saison.

Les Dauphins Noirs, vont dans les touts prochains jours, disputer la finale de la CAF C2. Pour arriver, le club de la capitale a connu un fait qui suscite la curiosité de plusieurs.

Florent Ibenge et ses hommes se rendront au Maroc pour défier le Râja Casablanca, dans la manche aller de la finale, mais ce ne sera pas pour la première fois que les Champions du Congo, visiteront le Royaume chérifien, la quatrième, au cours de l’année 2018.

Vclub a commencé, par Difaa El Jadidi en 16èmes de finale de la Ligue des Champions. Ce soir-là, les Dauphins Noirs s’inclinèrent par (1-0), et firent débarqués de la compétition après le nul (2-2) à Kinshasa.

C’est en Coupe de la CAF que Vclub était obligé de poursuivre son aventure africaine. Là aussi, les Congolais ne sont épargnés par des voyages au Maroc. C’est d’ailleurs là-bas, qu’ils entameront leur phase des groupes face au Râja (0-0). Ce match entre club de Casablanca et celui de Kinshasa est bien loin de rompre le lien qui lie Vita Club au territoire marocain.

En quart de finale, Vclub tombe sur la Renaissance Berkane. Un nouveau voyage au nord de l’Afrique, au Maroc plus précisément. Les Moscovites tiennent tête à la RSB chez elle (1-1), et se qualifient grâce au succès (3-1) à Kinshasa.

Ne pouvant pas affronter un club marocain en demi-finale, Vclub hérite d’Al Masry, il se qualifie par une excellente note. Mais ce qui l’attend derrière est inédit ; une finale contre le Râja Casablanca, synonyme d’un quatrième voyage au Maroc, sur une année.

Le destin de VClub a été longtemps lié à ce pays au point que beaucoup se demandent aujourd’hui, si ce n’était la terre porte-bonheur pour le club Congolais… Car malgré, la difficulté d’y évoluer, notamment avec des stades très chauds, Vclub n’y a perdu qu’un seul match, deux nuls.

Pour la finale, les Moscovites commenceront sur ce sol, qui leur est devenu familier, avant le match retour à Kinshasa, où ils ont démontré plusieurs qu’ils étaient simplement intouchables.

Footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer