Cédric Bakambu et les raisons d’un choix plus que surprenant

Il y a une année, Cédric Bakambu surprenait tout le cosmos foot par son choix de l’exotisme. L’international congolais à l’époque deuxième meilleur buteur de la Liga avec Villareal, juste derrière Messi, décidait de quitter les Pyrénées en cours de saison. Un choix que beaucoup de footix n’ont jamais su bien expliquer jusqu’à ce jour.

Joueur jeune, brillant, promis à un grand avenir, courtisé par les grands et les plus grands clubs d’Europe. Mais comment a-t-il pu choisir la Chine ? Un pays et un championnat généralement définit comme lieu d’asile pour des joueurs au soir de la carrière, et ceux poussés par l’envie de se taper le pactole, gagner plus vite de la vie, et mettre à l’abri leur famille. Cédric Bakambu serait-il lui aussi dans ce registre ? En tout cas, c’est ce que devoilent savoir plusieurs analyses, émises sur la trajectoire du congolais.

L’intéressé lui-même, n’a jamais renié, le fait que la puissance financière du Beijing Gouan l’ait poussé à quitter les projecteurs européens, pour l’ombre chinoise. Mais il n’y a pas que l’argent, qui a attiré l’ancien sous-marin jaune à l’Empire du milieu. Très au-delà de la manière, dont cette décision est jugée, sur fond simple d’intérêts et de garantie de vie, la vie après le foot, Cédric Bakambu a fait un choix de carrière. « Il ne faut pas se mentir. Si je suis allé là-bas, c’est parce que le contrat était aussi intéressant. Mais il y a ceux se calent derrière ça et qui en font un prétexte, que je suis là pour l’argent uniquement. Donc c’est pas important. Si mes stats ou mes performances ne suivent pas. » déclarait-il dans l’émission Talent d’Afrique sur Canal +.

La carrière d’un joueur, qui a toujours rêvé grand, passe parfois par des challenges et des défis, que seul l’auteur comprend. Cédric Bakambu en Chine, c’est aussi pour s’améliorer, être le meilleur. « Dans ma tête, je suis là-bas, pour conquérir le championnat et être le meilleur à mon poste. Je m’étais fixé une barre de 20 buts et je l’ai atteint. Donc je suis très content de ma première saison ».

Alors que tout le monde l’attend en Europe, pour faire parler son talent, et écrire l’histoire d’un grand beaucoup plus huppé, Cédric Bakambu ne l’entend que dans une moindre mesure, puisque son vœu est de faire une saison supplémentaire en Chine.

Isaac B’ampendee/Footrdc.com

Laisser Un Commentaire

FootRDC Disponible sur Google Play Store Telecharger Ici

vous pourriez aussi aimer