Europe : Quand Turquie drague et attire les Léopards assoiffés

Sur la cartographie de pays hébergeant les footballeurs, le nom de la Turquie occupe la grande surface, coloré en couleurs des Léopards en 2020. Peu de pays au monde peuvent concurrencer la Super Lig en nombre des internationaux congolais jouant dans son championnat. Le championnat turc est celui qui abrite le plus grand nombre d’Internationaux congolais cette saison.

Inédit. Telle une oasis en plein désert, le pays de Tayip Erdogan est le nouveau point d’attraction des joueurs congolais, ils s’y sont succédés les uns après les autres jusqu’à Benik Afobe qui rejoint aussi un club turc, deux jours après son capitaine en équipe nationale, Marcel Tisserand. Retour ici sur les points qui font de la Turquie une terre d’accueil, sans être « promise » en amont.

Un football en pleine emersion

Le championnat turc est certes loin de compter par les 5 meilleurs championnats d’Europe, mais il n’en reste pas moins l’un des plus relevés, des plus compétitifs, des plus acharnés. Les clubs de ce pays ont depuis quelques années brisé le mythe l’isolement souvent collé au football turc. Il y a moins de 10 ans, signer en Turquie était majoritairement réservé aux joueurs au crépuscule de leur carrière qui y allaient comme pour vivre une dernière ou avant-dernière expérience avant de raccrocher les crampons.

Au fil de temps, le football turc s’est développé a commencé à attirer du beau monde. Les clubs proposent des bons salaires, et la fiscalité du pays est tendre qu’ailleurs sur le vieux continent si l’on compare aux gros championnats. Plusieurs grands noms du football mondial, Van Persie, Falcao, Drogba, Eto’o, Sturridge, Valbuena, Sneijder, ont finalement choisi la Turquie alors que les offres de l’Angleterre, la France, l’Espagne… leur sont parvenues.

La médiatisation du championnat et de la coupe de Turquie sur différents groupes télé, a fini par donner le coup de pousse nécessaire, Canal+ Sport pour l’Afrique subsaharienne. Des clubs mythiques du pays à l’instar de Galatasaray, Besiktas, Fenerbahçe autre Trabzonspor comptent actuellement des fans loin de leurs fiefs. Signe d’un football qui sort de sa coquille, un football en pleine expansion qui peut à l’heure qu’il est concurrencer des championnats déjà plus populaires en Europe. Il manque aux clubs des performances convaincantes en compétitions interclubs, mais leur niveau n’est pour rien au monde négligeable.

Ces Léopards qui ont précédé les autres.

Sur les 5 dernières années, Cédric Bakambu est le premier joueur à rejoindre la Turquie. Le natif de Vitry-sur-Seine signe pour Bursaspor en 2014 après la relégation de son club formateur, FC Sochaux. Il n’y restera qu’une année, laissant des très bons souvenirs, avant de rejoindre Villarreal en Espagne, puis le Beinjing Gouan en 2018.

Après lui, Fabrice N’sakala débarque au pays d’Erdogan. En 2016, l’international congolais quitte Anderlecht, à la recherche d’un temps de jeu, et va rebondir à Alanyaspor. Il arrive d’abord sous forme d’un prêt, et l’option d’achat sera levée au bout de sa première saison. Il rester au club 4 ans durant, va s’inscrire dans la régularité, avec des prestations remarquables. Cette année, le latéral gauche congolais a quitté Alanyaspor pour rejoindre le géant Besiktas.

Wilfried Moke a dans la foulée rejoint lui aussi la Turquie, au sein de la formation de Konyaspor. Club avec lequel il connaîtra les hauts et les bas. D’abord titulaire puis relégué sur le banc de touche, et c’était déjà assez. Il finira par Konyaspor avec un beau triste souvenir de la finale de la Coupe de la Turquie perdue en 2018. À Ankaraguçu où il chutera par la suite, tout ne passe pas à merveille. Son contrat n’a pas été renouvelé et il a quitté le club cette année en joueur libre. Jérémie Bokila, Dieumerci Ndongala, Théo Bogonda… et bien d’autres joueurs congolais ont joué en Turquie récemment.

Puis Christian Luyindama avant la nouvelle vague

En 2019, Christian Luyindama signe en faveur de Galatasaray. Le « Boss », comme on le surnomme laisse derrière une belle histoire au Standard de Liège, qu’il avait rejoint deux ans plutôt en provenance du TP Mazembe. Il s’impose comme partout où il est passé et devient une pièce incontournable de la défense du club d’Istanbul. Avec Galatasaray, Christian Luyindama participe à la phase finale de l’UEFA Champions League pour la première fois de sa carrière. Bien plus, le défenseur congolais a affronté l’un des plus grands clubs du monde, le Real Madrid, des instants qu’il n’oubliera pas de sitôt.

Aujourd’hui, le football turc rayonne, drague les grandes stars et attire d’autres. Certains Léopards sont tombés sous le charme de ce pays en acceptant le défi et le challenge de jouer Super Lig. Marcel Tisserand, le capitaine des Léopards a accepté de quitter Wolfsbourg pour empiler avec Fenerbahçe. Quelques jours avant lui, Jonathan Bolingi s’est laissé convaincre par la sollicitation d’Ankaraguçu. L’attaquant congolais sous contrat avec Antwerp (Belgique) a rejoint l’ancien club de Wilfried Moke sous forme d’un prêt. Benik Afobe a suivi le chemin, en signant ce jeudi un bail d’une saison (prêt) avec Trabzonspor. Jérémie Bokila y était et y est encore. Le brillant buteur des Léopards à la CAN 2015 évolue sous les couleurs d’Hatayspor.

Désormais, la Turquie s’impose comme la nouvelle terre d’accueil des internationaux congolais. Nous aurons tous le plaisir de les suivre devant nos petits écrans tout le long de la saison, au grand bonheur du football congolais.

Isaac B’ampendee / Footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer