France : Gaël Kakuta ou le réveil d’un Léopard attendu parmi les siens

L’international congolais, Gaël Kakuta, a livré une performance totale, stratosphérique, mirifique, hier samedi contre le Paris Saint Germain, pour confirmer l’image positive que les gens se taillent à son sujet depuis son retour de blessure. Le réveil d’un Léopard souvent éloigné de la forêt pour des raisons face auxquelles il ne peut rien (blessures). Gaël Kakuta est considéré comme l’un des talents gâchis du foot mondial sur la dernière décennie, aux côtés des joueurs tels que Walcott, Wilshere, Delefeu, Marco Reus, Illaramendi, et bien d’autres. Entre choix de carrière difficiles et blessures en répétition, Gaël Kakuta n’a jamais prouvé tout le bien qu’on a dit de lui à ses débuts. Celui qui a été même recruté par Chelsea en 2007 a fini dans l’ombre comme mourant sans avoir jamais vécu.

L’international congolais sait qu’il n’arrivera pas à rattraper le temps perdu par son talent à divaguer dans les stades européens sans s’imposer telle une icône à un point désigné. Mais au printemps de cette aventure qui aurait pu de l’être l’une des plus belles, Kakuta tente de sauver l’honneur de ce qu’il a porté en lui pendant des années, bien que dans un modeste club, Amiens, il fait du mieux qu’il peut afin que sportifs et médias trouvent encore une bonne raison de parler de lui, à l’image de son match fou livré ce week-end au stade de la Licorne contre le PSG. Brillant en début de saison, Kakuta s’était éclipsé à cause bien évidemment des blessures qui le collent à tout moment, mais les dirigeants Amiénois le savent, un Gaël en pleine forme est capable de tirer toute l’équipe vers le sommet. La vitesse, la qualité des passes, l’agilité et le sang froid sont combinés dans le style de l’ancien joueur du FC Séville.

Face à l’ogre parisien, le gaucher a sorti sa meilleure prestation de la saison. Auteur de deux passes décisives et d’un magnifique but à la 29ème minute, les commentateurs ont légèrement reconnu le joueur formé à Lens dans son vrai visage. Un match galactique, inarrêtable dans ses courses balle aux pieds, c’est lui qui a été le plus gênant pour la défense et le milieu en parisiens. À la fin de rencontre, le titre de l’homme du match lui décerner pour récompenser des efforts physiques et techniques conjugués par le joueur de 27 ans. Le réveil d’un Léopard toujours aussi très attendu parmi les siens à quelques jours de la double confrontation contre l’Angola comptant pour la 3ème et 4ème journée des éliminatoires à la CAN 2021.

Isaac B’ampendee/Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer