Manchester United, Mourinho : "En Premier League, tout est plus difficile"

Jose Mourinho, le manager de Manchester United, a confié que tout était plus difficile en Premier League.

Jose Mourinho, le manager de Manchester United, a signé un important succès face à Middlesbrough (1-3) en Premier League ce week-end et ne compte plus que quatre points de retard sur la quatrième place, synonyme de qualification pour la prochaine Ligue des Champions.

Dans un long entretien pour l’hebdomadaire français à paraître ce mardi, le manager de Manchester United a néanmoins confié qu’il était très difficile de rester au sommet en Premier League.

« En Angleterre, les clubs sont tellement puissants économiquement que le marché est ouvert à tous. Prenez l’exemple du Bayern en Allemagne. Vous savez quand il commence à gagner le titre chaque année ? Quand, l’été précédent, ils achètent le meilleur joueur du Borussia Dortmund ! Götze, puis Lewandowski l’année suivante, puis Hummels l’an dernier. Moi, j’arrive dans un club qui a une grande et prestigieuse histoire, mais qui ne peut plus se décliner de la même façon. Aucun club en Angleterre, que ce soit Manchester United, Liverpool, Manchester City ne peut plus être dominant de façon permanente. Le pouvoir s’est divisé. Tout est plus difficile : acheter, gagner, construire. »

Le manager a également évoqué son évolution personnelle. « Mourinho l’homme essaye d’être à l’opposé de ce qu’est le manager. Il essaye d’être discret, calme. De trouver le moyen de déconnecter. Je peux rentrer à la maison et ne pas regarder un match de foot, ne pas penser foot. Je peux le faire. Au début de ma carrière, je ne pouvais pas. »

« J’étais branché en permanence, 24 heures sur 24. J’ai dû trouver une forme de maturité. Aujourd’hui, je me sens bien avec ma personnalité d’homme. J’ai mûri, je suis plus apaisé. Une victoire ne représente plus la lune, et une défaite plus un enfer. Et je crois que je suis en mesure de transmettre cette sérénité à ceux qui travaillent avec moi, à mes joueurs. J’ai les mêmes ambitions qu’avant. La même implication, le même professionnalisme. Mais je suis plus dans le contrôle de mes émotions. »

Goal.com

vous pourriez aussi aimer