Mercato : Marcel Tisserand devrait-t-il quitter Wolfsbourg ?

La question mérite d’être posée à l’heure où l’international congolais n’est plus du tout le premier choix à son poste, peut-être même pas le deuxième. Comme révélé dans notre récente chronique sur le temps de jeu du léopard à Wolfsbourg, Marcel Tisserand n’a plus disputé une seule minute depuis le 25 janvier 2020. Situation délicate pour le joueur qui espérait (en fin) réaliser une saison complète avec les Loups Verts après la dernière saison moins aboutie.

Le championnat allemand était le premier du vieux à reprendre. Depuis le 16 mai, le football a repris chez la chancelière avec bien évidemment des règles particulièrement rigides, drastiques, certaines allant même à doucher la passion du foot et sa beauté. Cette reprise se passe mal pour l’international congolais qui n’est nullement utilisé par son coach jusque-là. Quatre matchs disputés par Wolfsbourg (deux victoires, deux défaites) mais toujours pas de minutes pour Marcel Tisserand. L’ancien monégasque devrait-il réfléchir à quitter la Wolfsvagen Aréna cette saison ? Il y a des raisons pour l’y pousser si sa condition venait à demeurer ainsi.

1. Il veut jouer, c’est son obsession !

À 27 ans, tout footballeur professionnel ne peut espérer mieux que jouer, ce n’est pas une exception pour Tisserand. L’ancien latéral droit de Toulouse veut jouer et n’hésite pas souvent à le faire savoir. Dans une interview accordée récemment à France Football, le joueur évoquait sa situation au sein du club et la possibilité de penser à une autre aventure. « Cela fait quatre saisons que je suis en Allemagne. J’ai 27 ans, j’arrive à un moment charnière de ma carrière. On va voir comment se dessine cette fin de saison et on discutera avec les dirigeants pour savoir quelle peut être la meilleure solution pour moi pour les années suivantes », avait déclaré le défenseur de la RDC.

Une déclaration factuelle claire d’un joueur soucieux de sa carrière et qui ne réfléchirait pas deux fois à aller voir ailleurs si son volume de jeu garde sa constance actuelle. La situation à Wolfsbourg ne l’arrange pas du tout. Sans être blessé, le congolais est placardé et trépigne d’impatience de refouler la pelouse pour un match officiel. Il ne reste plus que 6 journées pour la clôturer du championnat allemand. « Jusqu’à aujourd’hui, j’ai un sentiment assez mitigé parce que je m’attends toujours à jouer le plus de matches possibles », clamait le joueur de 27 ans.

2. Il est capitaine des Léopards

En tant que capitaine d’une équipe nationale, le statut de remplaçant à Wolfsbourg ne peut satisfaire Marcel Tisserand. Son rôle de leader et son influence sur la sélection risquent de s’effriter s’il ne joue pas en club. Ce n’est pas toujours évident qu’un capitaine de l’équipe soit sélectionné pour être sur le banc de touche, or la sélection impose en prime, le critère de temps de jeu en club en raison duquel le choix n’a que très rarement été tendre en faveur de Youssouf Mulumbu, en son temps capitaine d’une équipe ambitieuse dans laquelle pullulainet talents et une concurrence loyale.

Voilà une raison supplémentaire qui conduirait Marcel Tisserand à entrevoir son avenir loin de Wolfsbourg qu’il a rejoint en 2017. Le capitanat de la sélection implique des responsabilités et d’obligations notamment celle de régularité en club. Celui qu’on surnomme « ministre de la défense » en RDC, devrait sûrement tenter une nouvelle aventure. Les clubs français n’ont arrêté de porter un regard sur lui. L’AS Saint Étienne s’était déjà montrée intéressée par le profil du joueur…

Tout semble bien taillé pour l’avenir du capitaine des Léopards dans un autre club, en Allemagne ou ailleurs. Son coach à Wolfsbourg et ses dirigeants auront un rôle clé à jouer dans la décision du joueur. Son contrat court jusqu’au 30 juin 2022 et sa valeur marchande est estimée autour de 6 millions d’euros.

Isaac B’ampendee/Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer