Suisse : Meschack Elia et le début d’une nouvelle aventure

Plongé au cœur d’un feuilleton dont personne ne pouvait sonder l’issue, Meschack Elia voit enfin le bout du tunnel. Le bras-de-Fer avec le TP Mazembe, son ancien club, aura assez duré. Alors qu’on le pensait dos au mur avec sa suspension de 12 mois par la fédération congolaise, l’international congolais a su obtenir gain de cause, bien que provisoire. La FIFA en bon père qui protège ses enfants a autorisé à Elia de rejouer annulant sans le dire toute décision antérieure notamment celle de la FECOFA.

Parti du TP Mazembe pour Anderlecht, le joueur avait rejeté la proposition du belge, préférant fuguer, faire un saut dans l’inconnu, au grand désarroi des Mauves et des Corbeaux. La situation avait lors provoqué une incroyable déferlante médiatique. En Belgique, comme en RDC, le nom de Elia était sur toutes les lèvres, sa trace introuvable. D’après les informations en provenance du TP Mazembe, le joueur était en Suisse, à la recherche d’un asile politique, pendant que l’intéressé disait être chez un membre de sa famille en France. Des ambiguïtés qui ont laissé perplexes tous ceux qui y voir clair.

La rumeur Youngs Boys circulait déjà. Dans les heures qui ont suivi sa disparition en Belgique, certains médias l’ont annoncé à la porte du club de la capitale Suisse, cependant, la situation administrative ne lui en donnait pas la possibilité. Après de mois dans l’ombre, Meschack Elia est enfin réapparu avec le maillot des Young Boys Berne floqué du numéro 15. C’est sa nouvelle maison, là où doit s’écrire sa nouvelle histoire en tant que footballeur.

Meschack Elia vient compenser le départ de Roger Clever Asale vers l’Espagne, au Deportivo Leganes. Le congolais a beaucoup de qualités référant à l’Ivoirien également passé par le TP Mazembe. Vitesse, dribbles, capacité à mener des contre-attaques, Elia est une valeur sûre sur laquelle ont misé les dirigeants du club suisse pour être plus fort. Seul hic, le meilleur joueur du CHAN 2016 vient de passer plus de 5 mois sans jouer, va-t-il être tout de suite utile à Young Boys ? C’est la question… Dans tous les cas, on lui reconnaît cette faculté à s’adapter plus vite. C’est une nouvelle aventure qui démarre pour le jeune Elia Meschack, quitte à lui de prouver par son rendement que les Young Boys ne se sont pas trompés en allant le chercher dans un contexte administratif plus délicat.

Isaac B’ampendee/Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer