Comme un prophète, Cédric Bakambu voit son premier vœu exaucé.

L’on se souvient encore de sa sortie médiatique musclée le lundi de la semaine dernière à SoFoot. Cédric Bakambu dévoilait sans froid aux yeux la nécessité de changer les choses, tout le système qui gère le football congolais.
« Quand un joueur est mauvais, on le remplace. Je pense qu’il devrait en être de même à tous les niveaux, que ce soit pour les entraineurs ou pour les responsables de la FECOFA », disait-il.

Quelques jours après, Florent Ibenge quitte le fauteuil de la sélection, sur lequel, il est assis depuis 2014. Le premier vœu du joueur de Beijing Gouan semble exaucé, reste maintenant le deuxième, le plus compliqué; le départ de Constant Omari de la tête de la fédération.

L’homme moderne a dit et répété plusieurs fois, sa démission n’est pas à l’ordre du jour. Des marches pacifiques organisées par certains mouvements sociaux n’ont été qu’un coup d’épée dans l’eau. Il a accepté d’essuyer toutes les critiques comme c’est le cas depuis seize ans qu’il est président de la FECOFA, mais partir, ça non. Hallucinant !

Footrdc.com

Laisser Un Commentaire

FootRDC Disponible sur Google Play Store Telecharger Ici

vous pourriez aussi aimer