Éditorial : prendre ou zapper les « locaux », Sébastien Desabre entre deux chemins

À l’heure de rédiger cette chronique, la liste pour la sélection de la RDC qui fera face à la Mauritanie le 24 mars, doit déjà être rangée et soigneusement pliée dans le tiroir, en attente pour quelques heures encore. Mais, mercredi dans la matinée, Sébastien Desabre devra répondre, dans tous les cas de figure, à l’encombrante question sur les joueurs locaux. S’il en sélectionne certains, il devra expliquer ses choix, s’il les zappe tous, des interrogations ne manqueront tout de même pas.

Depuis plusieurs mois, le « sélectionneur-manager » suit les « locaux », ces joueurs qui évoluent dans le championnat national. Principale pierre d’achoppement de son prédécesseur Hector Cuper, qui ne jurait que par les « pro », M. Desabre a choisi de miser sur les talents de la Linafoot. Un des arguments qui a pesé dans la balance à l’heure de nommer un sélectionneur national à la FECOFA, où l’influent Patou Mangenda réclamait haut et fort la présence de joueurs de la maison. M. Desabre, qui a voyagé jusqu’en Algérie pour « observer » le groupe d’Otis Ngoma, avait déclaré que « tout était ouvert » pour les locaux dans sa sélection. Pour preuve, dans sa présélection de 44 joueurs, quatre joueurs locaux y ont été intégrés. Dans une certaine mesure, d’autres, anciens, de la Linafoot, dont Lilepo, Mayele ou Inonga Baka, figurent aussi sur la liste. Une marque de confiance et un respect de carnet de route.

Seulement, le projet de Sébastien Desabre a vu un grain de sable enrayer la machine, remettant sur la table la politique de départ de l’ancien sélectionneur de l’Ouganda. Depuis le 24 décembre, soit 70 jours, les joueurs locaux n’ont plus de compétition nationale dans les jambes. La Linafoot à l’arrêt, les joueurs, qui pouvaient compter sur les compétitions africaines, enchainent des contreperformances, certains jouant à Luanda, d’autres à Brazzaville et à Ndola. Si les anciens de la Linafoot qui jouent en Tanzanie ou au Soudan n’ont pas ce problème, les Ikoyo, Sidi Baggio, Hervé Lomboto ou Mika Michée sont en perte de forme. Sans que cela soit de leur faute. Sébastien Desabre, conscient du problème, a surement pensé sa liste en connaissance de cause. Cependant, entre l’attachement du public pour les locaux, et ce match à Kamalondo le 26, et la question cruciale sur leur forme, l’après-midi de mercredi ne manquera pas de chaleur sur le choix que fera le « sélectionneur-manager » à propos des locaux. Un sujet sur lequel il garde le dernier mot.

Iragi Elisha

Vous pourriez aussi aimer
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra