Révélations : deux transferts ratés qui auraient changé la carrière de Matumona Zola Roum

Véritable talent balle au pieds, icône d’une génération de pure dribbleur, Matumona Zola Roum n’a jamais eu la carrière footballistique à la hauteur de son talent. Il faut croire que le natif de Kinshasa rêvait d’une carrière bien plus brillante que les équipes de seconde zone qu’il a connu dans son parcours (RAEC Mons, Primeiro de agosto, Renaissance du Congo, FC Brussel). Quand on regarde sa fiche Wikipedia, on ne peut s’empêcher d’y voir un certain goût d’inachevé.

Pourtant, le serial dribbleur congolais aurait pu avoir un tout autre parcours en Europe. Lors d’un live Instagram avec Léopard Leader Foot, Roum est revenu sur un des épisodes qui ont failli faire basculer du tout au tout sa carrière. L’épisode date de 2006 à la CAN en Égypte et une rencontre avec Mamadou Niang, alors attaquant des Lions de la Teranga du Sénégal.

« À la CAN 2006, nous étions au même hôtel que le Sénégal. Et Mamadou Niang m’a dit tu joues comme Abedi Pele (légende et icône de l’Olympique de Marseille vainqueur de la Ligue des Champions 1993 NDLR). Palerme (Série A Italie) était à ma recherche. À mon retour à Kinshasa, à V.Club on m’a dit que mon talent ne convenait plus au Congo. Il fallait partir en Europe. J’ai signé un pré contrat à Stoke City (Angleterre). Diomi a fait faire un passeport de 1983 malheureusement Claude a fait un en 85… Le dossier Marseille (France) n’a pas tenu suite à une double identité. » a-t-il révélé. Voilà comment le jeune Roum alors âge de 24 ans seulement ratait une occasion en or à cause d’une fâcheuse affaire administrative. Mais le train sifflera une deuxième fois.

L’Angleterre lui a ouvert les bras sans succès

Si les discussions à Stoke City n’aboutiront à rien, Zola Roum s’envole quand même en Europe et s’engage avec le FC Brussel en 2007, le temps de s’adapter au Vieux continent. La chance va encore frapper à sa porte. Nous sommes en 2008, deux ans après l’échec du transfert à l’Olympique de Marseille. Cette fois, Roum y est…ou presque.

Le joueur est pisté par Birmingham City et passe une partie de la pré-saison avec les Blues. Dans un match amical face au club tchèque de Viktoria Plzen, Roum ébloui tout son monde en signant une belle performance individuelle et collective : une passé décisive et une avant-dernière sur le 3e but pour une victoire 3-1. Alex McLeish, entraîneur du club est sous le charme. Le site birminghammail.co.uk écrira après ce match « Les Blues veulent signer Zola Matumona après avoir eu un premier bon aperçu de lui dans un match. La star de la RD Congo a fait ses débuts dans la victoire 3-1 contre le FC Viktoria Plzen hier soir à St Johann, en Autriche, et a laissé le manager Alex McLeish suffisamment impressionné… »

Le site ajoute « McLeish avait toujours soupçonné que le milieu de terrain offensif de 26 ans avait le talent après une courte période d’entraînement à Wast Hills, mais voulait voir comment il s’en sortait là où cela importait – sur le terrain. Matumona a contribué au premier but des Bleus et a créé le troisième en dribblant à travers une pochette des adversaires, en déplaçant intelligemment le ballon à ses pieds. » quoi de mieux ? On se dit alors que cette fois c’est la bonne, Roum va enfin connaître les sentiers de la gloire.

Seulement voilà, rien ne se passe comme prévu. La cause ?  Le joueur n’obtiendra jamais de visa pour rallier l’Angleterre. Sans visa, difficile de jouer au pays de sa Majesté et fini les grandes espérances de jouer en Premier League. Roum reviendra au FC Brussel avant de finir sa carrière dans l’anonymat le plus total. Triste fin d’un talent bien supérieur à la moyenne mais entre une mauvaise administration et manque de bol, le train ne passera pas une troisième fois.

Elisha Iragi/Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer