Team +243 : Joël Kiassumbua, un retour plein d’espoir

La réalité a été trop dure sevère avec lui. Joel Kiassumbua n’est officiellement international congolais que sur les documents de la FIFA et de la CAF. Dans la pratique, l’ancien gardien de n’a pas disputé de match officiel avec la RDC. En mars 2O15, il est convoqué pour la première fois par Florent Ibenge afin de prendre part à la double confrontation amicale contre l’Iran à Dubaï. Les Léopards s’inclinent (2-1) lors de l’acte 1 et (1-O) lors du second. Joel Kiassumbua fait ses débuts sous les couleurs de l’équipe nationale congolaise. En juin 2O15, la FIFA valide sa requête de changement de nationalité sportive et depuis, Kiassumbua attend ses premières minutes officielles avec les Léopards.

Barré par la concurrence

Il n’a pas su se créer de l’espace dans la hiérarchie des gardiens de l’équipe nationale, souvent troisième, deuxième, jamais premier. Toujours convoqué et aligné uniquement en amical, le gardien de Servette a vécu une terrible expérience avec son pays. Barré par Parfait Mandanda, puis Ley Matampi, le géant portier congolais n’a pas pour autant renoncé. Même sans la certitude de jouer, Kiassumbua répondait régulièrement aux appels de la sélection. Ses rares absences ont été la conséquence des blessures ou des décisions techniques du sélectionneur. Il a même été à la CAN Gabon 2017, sans disputé une seule minute. Ley Matampi était le préféré de Florent Ibenge.

Un retour sous le signe de l’espoir !

En inconstance cette saison avec Servette (D2 Suisse), Joël Kiassumbua peut néanmoins espérer faire ses débuts officiels sous les couleurs de son pays, il l’attend depuis près de cinq ans. La patience finira-t-elle par apporter un fruit doux à l’international congolais ? La réponse sera bientôt connue. Pré-sélectionné par Christian Nsengi pour les deux matchs de la RDC contre le Gabon et la Gambie, comptant pour les éliminatoires de la CAN 2021, Joël Kiassumbua a été reconduit sur la liste définitive. En compagnie de Jackson Lunanga (VClub), Timothy Bruce Fayulu (FC Sion), Kiassumbua est sans conteste le plus capé et certainement le plus expérimenté. En l’absence des caciques Matampi, Mandanda, Mossi, l’ancien de Wholen FC, a des fortes chances d’être titulaire sur les deux rencontres sauf si le sélectionneur venait à en décider autrement.




Le poste des gardiens reste la plus grande inquiétude de Christian Nsengi et de la nation. Les dernières prestations ratées de Parfait Mandanda et Anthony Mossi ont donné des idées et des devoirs au sélectionneur. Il doit trouver le bon profil pour assurer le rôle du rempart de son équipe. Jackson Lunanga a le talent certes, mais il lui manque encore des choses pour d’être numéro 1 des cages de la RDC. Faible temps de jeu à l’AS VClub et forcément une expérience de haut niveau très mince, l’ancien de Maniema Union garde malgré la confiance du directeur technique national, leur histoire date. Timothy Bruce Fayulu sera à la découverte, et pour rien au monde, le sélectionneur ne prendra le risque de le lancer dès son arrivée. Toutes les hypothèses orientent vers Joël Kiassumbua, à lui de prouver si l’opportunité lui est offerte que, Florent Ibenge avait tort.

Isaac B’ampendee/Footrdc.com

FootRDC Disponible sur Google Play Store Telecharger Ici

vous pourriez aussi aimer