Vidéo : Ce match des Léopards qui nous a faits adorer Florent Ibenge

À FOOTRDC, on dit toujours que, les mauvaises fins de belles histoires n’embrasent jamais les livres de souvenirs. Florent Ibenge est parti de la tête de la sélection l’an dernier laissant derrière lui un palmarès moins chargé qu’on l’espérait. Mais il faut reconnaître que les choses n’ont jamais été aussi belles avant lui, depuis la génération Championne d’Afrique 1974.

Il y a eu des moments durs, il y en a eu aussi des merveilleux, sensationnels, que tous les congolais ont appréciés. Au moins chacun aura scandé même dans son cœur, le nom de FI. Parmi les matchs qui nous ont faits aimer le coach de l’AS VClub figure un disputé le 16 Octobre 2014, à Abidjan, contre la Côte d’Ivoire.

Un match qui comptait pour la 4ème journée des Éliminatoires à la Coupe d’Afrique des Nations 2015, en Guinée Équatoriale. Les Léopards étaient dans une position inconfortable, avec seulement 3 points en 3 rencontres. Le dernier adversaire à les avoir battus c’était justement la Côte d’Ivoire, au stade Tata Raphaël (2-1). Contrainte au miracle par la menace de l’élimination, la RDC accomplit parfaitement sa mission à Abidjan, là où les Éléphants ne s’étaient plus inclinés depuis près d’une décennie.

Ce soir-là, les hommes de Florent Ibenge avaient un stimulus inexplicable. Une motivation telle une armée défendant l’intégrité de son territoire face à une intrusion étrangère.

Robert Kidiaba dans les buts, Jérémie Bokila en pointe, Joël Kimwaki et Cédric Mongungu veillent dans la charnière centrale, Neeskens Kebano mène le jeu pour sa première cap officielle. Le match est lancé à la 21ème par une course éclair de Yannick Bolasie sur le côté gauche. L’ancien de Crystal Palace trouve Neeskens Kebano dans la surface, pour l’ouverture du score. Un premier match et un premier but, des débuts rêvés pour l’ancien du Paris Saint Germain. Dans la foulée de la joie des Léopards, Yaya Touré égalise pour la Côte d’Ivoire sur une autre course exceptionnelle en solo, dont le cuire terminera la course au fond des cages gardées par Robert Kidiaba.

Alors que les ivoiriens croient à la victoire et mettent l’ambiance dans le stade, les congolais vont eux sans bruit reprendre l’avantage sur une retournée acrobatique de Junior Kabananga aux orées de la surface de réparation, une master-class. Bien avant la pause, Yannick Bolasie file à nouveau en sprint devant les buts de Copa Barry, comme sur le premier but, cette fois c’est Jérémie Bokila qui bénéfice de l’assist du TGV (3-1), les Éléphants ont perdu leurs défenses.

En seconde période, l’entrée de Salomon Kalou sera meurtrière. En moins de 4 minutes, l’ancien lillois remet les pendules à l’heure, doublé imprévisible (3-3). La RDC est sonnée, et semblait perdre le fil d’une rencontre qui lui était visiblement promise. Mais il n’était pas question de sortir sans victoire de ce choc et offrir à la Côte d’Ivoire une occasion imméritée de célébrer ne serait-ce qu’un nul. Dans les dernières minutes, Yannick Bolasie, encore lui, revient à la charge pour conclure le festival qu’il avait lui-même lancé. Une nouvelle passe décisive pour Jérémie Bokila qui prend à dépourvu le portier ivoirien. (4-3), les Léopards terrassent les Éléphants et reprennent l’espoir de qualification. Le nom de Florent Ibenge est alors scandé un peu partout. À la fin de la phase éliminatoire, la RDC terminera 3ème de son groupe, suffisant pour se qualifier à la phase finale de la CAN 2015 en tant que meilleur perdant. Une CAN à la fin de laquelle les coéquipiers de Youssouf Mulumbu remporteront la médaille de bronze, dominant le pays hôte, la Guinée Équatoriale aux tirs aux buts.

Revivez en image ce match qui a ancré le nom de Florent Ibenge dans les cœurs des congolais, tel un héros.

Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer