Zimbabwe-RDC : Quatre raisons de croire en une victoire congolaise

C’est un match extrêmement difficile qui attend les Léopards ce mardi, à Harare, contre une sélection qui les a désagréablement surpris le week-end.

La RDC sera-t-elle capable de battre le Zimbabwe chez lui ? Oui, il y a des raisons d’y croire.

1. L’enjeu de la rencontre !

C’est la première raison qui condamne les Léopards à une victoire. Piégés au stade des Martyrs, les poulains de Florent Ibenge savent qu’aucune erreur ne leur sera concédée. Le danger de ce match se fait de plus en plus grand que l’enjeu lui-même. Les joueurs sont particulièrement habitués à ce genre de défi. Quand la tension et la pression sont fortes, c’est aussi là que les Léopards sortent leurs griffes pour faire mal à l’adversaire. Puisque la qualification passe par ce match, les Léopards ne feront pas du tourisme au pays de Robert Mugabe.

2. Ils ont appris de leurs erreurs !

Lors du match aller, les fauves congolais ont justement manqué du caractère. Ils avaient le match à leur portée, c’est sur l’essentiel qu’ils se sont cassés les dents. Un jeu sans intensité, plein de déchets techniques. Florent Ibenge a certainement rectifié les choses pour permettre à cette équipe d’être plus engagée, et plus adroite devant les buts. Cédric Bakambu et ses compères de l’attaque ont bien conscience de la mission qu’ils ont à accomplir sur un territoire étranger, ils ont promis au peuple congolais de l’exécuter convenablement.

3. C’était déjà arrivé !

Une pareille situation avait déjà croisé la route des Léopards, à la fin, c’étaient eux les grands gagnants. En éliminatoires de la CAN 2015, la Côté d’Ivoire de Yaya Touré était venue s’imposer par deux buts à un au stade Tata Raphaël. Alors qu’ils croyaient avoir fait le plus dur, les éléphants seront surpris à leur tour par les Léopards à Abidjan. Avec Yannick Bolasie et Jérémie Bokila dans leurs beaux états, la RDC s’imposa par quatre buts contre trois, se relançant au passage dans la qualification à la CAN 2015. Une CAN, qu’ils finirent par disputer et arracher la médaille de bronze.

Quatre après, les Léopards doivent réécrire l’histoire. Certains joueurs ayant fait partie de cette belle aventure sont encore présents dans le groupe. Neeskens Kebano, Yannick Bolasie, Issama Mpeko, Chancel Mbemba, sont les derniers survivants.

Gagner des matchs à l’extérieur, la RDC en a l’habitude. Ce samedi, ce sera une belle occasion de prouver qu’elle est une grande nation de football, capable de surmonter n’importe quelle situation.

4. La motivation !

Après la défaite au stade des Martyrs, les Léopards ne sont pas restés à s’apitoyer sur leur sort. Ils ont rapidement tourné la page et concentré leurs esprits sur le match de ce mardi. La motivation et la détermination qui animent les joueurs en ce moment, sont bien grandes. Dans quelques heures, cela devra se confirmer sur terrain, comme rassurent plusieurs internationaux, certains sur les médias sociaux, d’autres sur les médias audiovisuels.

Zimbabwe-RDC, c’est un match au cours duquel tout peut ses passer, mais à la fin, ce serait plus agréable de voir la RDC sourire.

Bonne chance aux Léopards.

Vous pourriez aussi aimer