Affaire Mazembe-Meschak Elia : C’est reparti !

Nouvel épisode dans la saga du dossier Meschak Elia. Rebondissent, mais cette fois c’est du côté de l’ancien l’ailier du club Noir et Blanc. Le TP Mazembe de Lubumbashi sera en face à face avec la FIFA dans l’affaire qui l’oppose à Meschack ELIA apprend-t-on ce vendredi 14 février.

Comme le veut la jurisprudence constante de l’instance faîtière du football, Elia peut jouer en attendant l’aboutissement du contentieux. La procédure exige que le club voulant engagé le joueur, le TP Mazembe et Meschack Elia vont se fixer rendez-vous devant l’instance internationale. Du côté du TPM, tous les éléments pour être remis dans ses droits seront maintenant étudiés à fond. Malgré que provisoirement Meschack ELIA peut jouer, la direction du TP Mazembe attend une décision qui n’affranchira pas le joueur d’une sanction mais et le paiement de la totalité des indemnités du transfert tel qu’inscrit dans le contrat, qui sera versé pas Young Boys, le club suisse qui veux engager le joueur congolais.

Selon la FIFA : « La présente décision concernant l’autorisation d’enregistrement provisoire du joueur pour le club suisse est une mesure provisoire et, en tant que telle, elle ne porte pas préjudice quant à une quelconque décision concernant la substance du potentiel litige contractuel entre le club congolais, TP Mazembe, et le joueur, Meschack ELIA Lina (ainsi que son nouveau club). En particulier, il reviendra à l’organe décisionnaire compétent de s’exprimer sur la question de l’existence d’une quelconque relation contractuelle valable entre le club congolais et le joueur. De plus, l’organe décisionnaire compétent devra également s’exprimer sur les questions de savoir si une rupture du contrat a été commise par l’une des parties, que ce soit avec ou sans juste cause, quelle partie doit être considérée comme responsable de cette possible rupture et quelles en seraient les possibles conséquences, à savoir une compensation financière et/ou des sanctions. »

Jusque-là, le joueur n’a purgé que trois mois de sa sanction lui infligé par la FECOFA (1 ans) mais ce rebondissement dans l’affaire, risque de faire éclater les confusions qui suivront conclusion attendu dans les jours à venir. Mais pour l’instant le TP Mazembe danse la chanson des Young Boys.

Glovic Mpoyo/ Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer