Mercato : révolution à Maniema Union

L’AS Maniema tient à pérenniser sa présence parmi les clubs les plus performants du pays, renforcer cette place dans le top 3 qu’il caresse depuis quelques temps, au grand dam de DCMP, Lupopo, Sanga Balende… Galvanisé par sa qualification historique en Champions League, le club de Kindu ne se voit plus comme un outsider du championnat, tant il a été très proche de le remporter la saison qui vient de s’achever.

Des ambitions s’élèvent, le complexe s’estompe, Maniema Union veut encore foncer dans ce qu’il a fait jusqu’à présent, voire aller au-delà. Pour cela, une révolution se trouve être nécessaire. Quitter la dimension d’un club aux standards bas, se propulser sur la passerelle de ceux qui peuvent vendre et acheter sans compter. Dans l’ombre du général Gabriel Amisi, tuteur du club, un gros travail de fond s’annonce à l’ASMU cette intersaison. Des arrivées et des départs sont programmés, mais dans tout ça, le club veut s’en sortir plus fort qu’il ne l’était.

Quelques jours après avoir annoncé avec joie et fierté la signature de Mercey Ngimbi et Atibu Radjabu au TP Mazembe, l’AS Maniema Union a surpris le monde sportif en enrôlant presqu’au même moment 11 joueurs. Ils sont pour la plupart des joueurs de qualité et de talent qu’on a vu évoluer en Ligue Nationale de Football. De Lupopo, à la JSK, en passant par la JS Bazano, l’AS Simba ou encore le Racing Club de Kinshasa, les recruteurs de Maniema Union n’ont pas les choses dans la demi-mesure.

Un sacré coup pour le vice-champion du Congo. Une preuve que, plus rien ne sera comme avant. Ce ne serait pas surprenant qu’ils jouent pour le titre de la Linafoot la saison prochaine et une place dans les quarts de finale de la C1. Daoula Lupembe et son comité ne se mettent aucune limite.

Isaac B’ampendee /Footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer