Mondial 2022 : Gianni Infantino dénonce « l’hypocrisie » des Occidentaux contre le Qatar

Lors d’une conférence de presse devant plus de 400 journalistes à Doha, Gianni Infantino, président de la FIFA, a remis en cause les critiques émises par les médias occidentaux et les personnalités publiques, en Europe, sur le Qatar.

Sur la question de plusieurs milliers des travailleurs migrants morts sur des chantiers au Qatar, M. Infantino a déclaré : « Qui se soucie des travailleurs ici ? La FIFA. J’ai participé à un événement il y a quelques jours sur le handicap. Il y avait quatre journalistes. Il y a pourtant un milliard d’handicapés dans le monde. Ici, les travailleurs immigrés gagnent dix fois plus que ce qu’ils gagneraient chez eux et peuvent aider leur famille à survivre. Nous, en Europe, nous fermons nos frontières, nous empêchons ces travailleurs de venir travailler chez nous de manière légale. Si l’Europe se soucie véritablement de l’avenir de ces individus, elle pourrait, comme le Qatar, mettre en place des canaux légaux pour qu’un pourcentage puisse venir en Europe. Donnons du travail, une lueur d’espoir. Je me demande pourquoi personne ne souhaite reconnaître les progrès effectués depuis 2016. » 

Il a aussi reproché à l’Europe de vouloir « donner des leçons » malgré un passé historique sombre. « Sur les travailleurs immigrés, nous avons pris des leçons du monde occidental, notamment des Européens. Je suis européen, je pense à ce que nous avons fait dans quatre coins du monde depuis 3 000 ans, peut-être est-ce à nous de nous excuser pour ce que nous avons fait pendant ces 3 000 années. J’ai abordé ce sujet des travailleurs immigrés dès le début. Combien d’entreprises qui gagnent des millions ici en parlaient avec les autorités avant nous ? Aucune. »

M. Infantino a aussi appelé les médias et les personnalités publiques à séparer le sport de la politique. Pour lui, toutes les critiques doivent être émises à l’égard de la FIFA et de sa personne. « Le Qatar est un pays souverain, ce n’est pas à la FIFA de lui donner des ordres. Vous pensez que la FIFA peut aller en Angleterre, aux USA, et y dire ce qu’il faut faire ? Je ne suis pas là pour faire taire, tout le monde est libre de parler. Mais mon message principal, c’est que nous sommes une organisation de football, qu’on ne devrait pas utiliser le foot pour d’autres fins. Les hypocrites, ce ne sont pas nous, ce sont les autres, ceux qui donnent des leçons aux autres, même si la situation chez eux laisse à désirer. »

À propos de l’interdiction de la bière, Infantino a déclaré : « Toutes les décisions prises sont communes entre le Qatar et la FIFA. Il y aura plusieurs fans zones, plus de 200 sites qui vendent de l’alcool, 100 000 personnes pourront acheter simultanément de l’alcool, je pense qu’on peut survivre en ne buvant pas de bière pendant trois heures. En France et dans d’autre pays, la législation est similaire. Nous avons essayé jusqu’à la dernière minute de voir si c’était faisable. »

Le coup d’envoi de la Coupe du Monde 2022 est prévu ce dimanche à 15h00 entre le pays hôte, le Qatar, et l’Équateur.

FootRDC

Vous pourriez aussi aimer