Mondial 2022 : le militant entré sur la pelouse lors de Portugal-Uruguay avait interrompu un match de Mazembe en 2010

Le match entre le Portugal et l’Uruguay de lundi soir (2-0) a connu un léger incident. Un militant est entré sur la pelouse arborant des messages politiques et brandissant un drapeau interdit au Qatar. Identifié comme M. Mario Ferri, un Italien de 35 ans, il n’en était pas à son coup d’essai. À en croire SoFoot, c’est M. Ferri qui avait interrompu la finale de la Coupe du monde des clubs entre le Tout-Puissant Mazembe et l’Inter Milan (0-3) en 2010 à Abou Dhabi (Émirats Arabes-Unis).

AFP précise que le militant est un footballeur évoluant dans des clubs de divisions inférieures. Il se définit comme « un pirate moderne ». Selon la Gazzetta dello Sport, il a joué en Inde, en Suisse, à Saint-Marin, aux Seychelles et en Jordanie.

Il est par ailleurs un habitué des actions militantes : lors du Mondial 2014 au Brésil, il était entré sur le terrain pendant le match Belgique – Etats-Unis avec un T-shirt portant les inscriptions « Sauvez les enfants des favelas » et « Ciro vive », en hommage à un supporteur de Naples tué peu de temps auparavant, selon l’agence italienne AGI. Il avait aussi interrompu un match entre Naples et la Sampdoria en Série A (Italie)

Sur Instagram, le militant a défendu son acte, assurant qu’« enfreindre les règles pour une bonne cause n’est jamais un crime »« J’ai passé un mois dans la guerre à Kiev en tant que volontaire et j’ai vu à quel point ces gens souffrent », a écrit M. Ferri pour justifier le multiple message qu’il a tenté de passer, ajoutant, concernant l’Iran, vouloir faire passer des « messages importants », dans un pays « où les femmes ne sont pas respectées ».

FootRDC

Vous pourriez aussi aimer