Mondial 2022 : « On veut aller en finale et gagner » Walid Regragui avant le choc face à la France

À la veille de la demi-finale qui opposera le Maroc à la France, le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Walid Regragui s’est exprimé devant la presse. Écrivant la plus belle page de son histoire, la sélection marocaine est en train de réaliser le meilleur parcours d’une nation africaine en coupe du monde, en atteignant le dernier carré.

Alors que certains pensent que le Maroc a vécu une compétition aboutie, son sélectionneur ne le voit pas de cet œil-là : « On veut aller en finale et gagner. On est prêt à tout pour arriver à cet objectif. On aura une énergie extraordinaire demain. Dire qu’on est satisfait d’avoir atteint les demi-finales, ça nous convient pas. Ça sera peut être la seule chance de la gagner », a-t-il déclaré.

Critiqué par certains pour un caractère moins fructueux dans le jeu, le Maroc restera fidèle à ses habitudes, même pour affronter les champions du monde en titre. Avec un objectif bien tracé, le graal : « Je pense que les journalistes européens n’apprécient pas qu’on joue un peu comme les équipes européennes. Ils veulent dire : ils étaient sympas ces Africains il y avait de la danse, Boufal a mis 2 petits ponts, etc. »

« On n’est pas fatigués, demain on va courir. « On va jouer comme on sait faire. Cette possession de balle mais c’est extraordinaire comment ça vous fait rêver. 70% de possession et tu tires que 2 fois. Et les expected goals aussi, « on aurait dû gagner, on avait 4 de expected goals !! » Nous on est là pour gagner, c’est tout (…) Je suis passé par là aussi. Pep Guardiola m’a rendu fou aussi. Mais c’est sûr que quand t’as De Bruyne ou Bernardo Silva, c’est sûr que tu as le ballon. La France m’a fait rêver en 2018 dans sa manière de jouer. Deschamps a compris comment fallait faire (…) Arrêtons avec les statistiques. Je vais demander à Gianni Infantino qu’il rajoute des points au-delà de 60% de possession. On tient un truc là. On avait 0,01% de chances de gagner la Coupe du monde au début du Mondial. On est à 12% maintenant ? Al Hamdoulilah alors. »

Avec zéro défaite, les Lions de l’Atlas qui n’ont concédé qu’un seul but depuis le début de la compétition (même après avoir affronté la Croatie, la Belgique, l’Espagne et le Portugal), ont rendez-vous avec les Bleus pour tenter de s’offrir une place en finale.

« On est venu changer les mentalités de notre continent. Si on est content d’être en demi, je ne serais pas content moi. Je veux être en finale. J’espère que la France ne nous respectera pas. Car ça sera difficile si c’est le cas. »

Germain Ngoy

Vous pourriez aussi aimer