Foot-Congolais : Cet excellent gardien qui voit sa carrière vasouiller.

Dans le monde du sport, le talent seul ne suffit pour demeurer au top. La chance compte aussi. Parfois la réussite d’un joueur ne se résume pas dans qu’il fait sur le terrain, certains font bien les choses, d’autres moins. C’est même pour ça qu’ils n’ont jamais le même traitement.

La 22ème édition de la Linafoot a connu plusieurs portiers ; Sylvain Gbohou, Matampi Ley, Nelson Lukong, Héritier Nke, Kalambay Katembue, Dilma MABULA. C’est le dernier de la liste qui voit une forte tempête souffler sur sa carrière.

Étincelant lors de la précédente Ligue Nationale de Football, le Congolais Dilma MABULA Kinkela avait tout pour s’imposer dans les rangs Imaniens.
Ses premières prestations en Playoffs ont forcé plusieurs à dire beaucoup de bien sûr lui.

MABULA, Victime de l’impasse collective

Jusqu’à la 7 huitième journée des Playoffs, les immaculés étaient invaincus ayant à leur actif la meilleure défense et la meilleure attaque de cette phrase, ces hallucinantes performances tenaient à leur triplette offensive (TKM : Tulenge, Kazadi, Mundele) mais aussi à la classe de MABULA Kinkela, dernier rempart du club.
La piteuse série du Daring démarre lors de la huitième par une sanglante défaite à domicile (3-4) devant le TP Mazembe. Ce jour-là le collectif était médiocre avec une défense dans la rue, un milieu de terrain inexistant et une attaque sans ballon. Le malheureux de cette raclée se nomme Dilma MABULA Kinkela

le gardien titulaire, celui-ci sera éjecté du Onze type au profit de MABRUKI.

C’est ainsi que le chemin d’une brillante carrière s’obscurcit pour le gardien Congolais qui se consolera avec une convocation chez les Léopards A’ pour un stage au Maroc.

Remercié au Daring Club Motema Pembe, Dilma n’a pas trouvé preneur et s’entraîne actuellement avec le FC Renaissance comme joueur volontaire, nul ne pouvait parier sur pareil sort mais c’est la réalité du football.

Courage et bonne chance pour la suite de sa carrière.

Footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer