Linafoot D1 : Le FC Renaissance, le géant aux pieds d’argile

Entre ambitions africaines et fragilité administrative, le quotidien du FC Renaissance est en pleine tourmente en championnat national. Le club de Kinshasa est en train de bâtir un avenir sur du sable mouvant en plein désert. Moins solide sur le terrain depuis le début de la saison, fragile sur le plan administratif le FC Renaissance s’étouffe dans sa renaissance.

Fébrile, le FC Renaissance s’est précipitée du haut de la falaise. Candidat sérieux au confort luxueux du big five du championnat, le club orange ne peut même pas carreser le rêve africain à l’heure qu’il est. Les Oranges se contentent du ventre mou du classement. Dans son élan, le FC Renaissance est souvent retardé soit par des revers ou soit par des décisions qui frappent en plein visage le Club.

Sur le terrain, Renaissance n’impose guère une domination sans concession. Des victoires sont à compter du bout de doigt, six en 15 matchs. La moitié de saison de Renaissance est loin de toutes les attentes. En panne sur le terrain, en difficulté dans les bureaux. Cette saison, le FC Renaissance a perdu trois matchs sur le tapis vert (contre Mazembe, DCMP et Sanga Balende)… Des signes des temps qui témoignent la mauvaise passe du club de l’évêque Mukuna.

En perte de vitesse, le club Fibo assiste en acteur passif à la bataille infernale que se livre le TP Mazembe, le Daring Club Motema, l’AS V Club en tête du classement partiel du championnat. Loin dans le ventre mou à la 10 ème place, le FC Renaissance (18 points) est à 10 points du podium et à 20 du leader, le TP Mazembe (38 points).

Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer