Patou Kabangu veut aider Muleka, Likonza et Mazembe à gagner la Ligue des Champions

Auteur d’une belle performance devant l’AS Nyuki dimanche (1 but et 1 passe décisive), Patou Kabangu contribuait à la victoire du TP Mazembe sur les Abeilles. À l’issue du match, celui qu’on appelle Esaü, s’est exprimé sur les motivations qui le maintiennent encore au plus haut niveau malgré son âge (33 ans). Et à l’entendre parler, il n’est pas encore proche à décrocher les crampons ! « On travaille notre match de Ligue des Champions. Je voulais donc jouer plus souvent pour prouver que je suis toujours capable d’apporter quelques choses à l’équipe » a-t-il lancé comme un message à son staff technique.

« L’expérience compte aussi. Malgré mon âge, je suis là pour 3 ans encore pour aider le TPM. Modric a 34 ans, Cristiano 35 ans mais cela ne les empêche pas de jouer au plus haut niveau. Moi je peux jouer jusqu’à mes 35 ou 36 ans avant d’arrêter ». Une manière pour le finaliste de la Coupe du monde des Clubs 2010 de montrer qu’il en garde encore sous les semelles.

Patou Kabangu sait quand il dira stop

Avec les deux Ballon d’Or comme modèle, Patou Kabangu reste réaliste quant à ses ressources physiques. Il avoue laisser la nouvelle génération de Jackson Muleka et Glody Likonza mener la danse. Lui, en arrière-plan, les aidera avec son expérience à atteindre le sommet du foot africain cette saison. Kabangu veut offrir la Ligue des Champions à ses jeunes coéquipiers.

« Je suis à la fin de ma carrière. On essaie de jouer avec la nouvelle génération de Muleka, Glody Likonza et les autres. On les pousse pour gagner cette Ligue des Champions avec notre expérience. Mazembe est pour ces jeunes maintenant. Je connais le haut niveau. Après la Belgique et le Qatar, je viens finir dans mon équipe. J’essaie de bien finir d’ici 2 à 3 ans maximum ».

Un message que La direction du club devrait apprécier. Sans oublier les jeunes pousses du TP Mazembe que Kabangu veut voir sur le toit de l’Afrique. A ses crochets de les y amener…

Elisha Iragi/Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer