VClub : le contraste dans l’envie de faire du neuf

À la recherche des solutions à ses problèmes irrésolus depuis le début de la semaine, l’AS VClub a décidé d’avancer sur une piste pour le moins grisant. Les Dauphins Noirs de la capitale édentés dans une forêt à double adversité, ajoutent une nouvelle donne à ce qu’ils sont, à ce qu’ils étaient. Le renforcement d’un effectif qui n’a pas eu honte à cacher sa turpitude et sa flétrissure paraissait logique. La question, c’était avec qui redynamiser un groupe à la lisière de toute limite ?

Vita Club semblait avoir besoin de la fraîcheur, d’une nouvelle énergie et de plus de talents. La direction a choisi ses hommes pour arriver à ainsi redonner du sang neuf à l’équipe. Le club a rappelé Ebunga Simbi, ancien capitaine de l’AS VClub aujourd’hui âgé de 37 ans. À côté de lui, Yves Magola, également ancien du club (35 ans). Deux vieux briscards qui ont connu émotions, joie et déception avec le club de la capitale, et qui reviennent à la maison comme pour réveiller la nostalgie dans les cœurs des supporters et moins forcément pour faire décoller un VClub qui traîne sur l’aérodrome.

Avant de jouer leur cinquième match de la phase des groupes de la Ligue des Champions de la CAF, les Moscovites sont d’ores et déjà considérés comme éliminés, car il n’y a que très peu de sens à penser à leur qualification en quart de finale. Dernier du groupe avec 1 point, Vita Club a appris comme le souhaitait le coach Florent Ibenge, après avoir estime-t-il, atteint son objectif africain. Même en championnat, la certitude de terminer deuxième souvent son apanage tient cette saison à une conjugaison de beaucoup d’efforts tel un sacrifice extrême. Au regard de sa manche aller, VClub présageait une trêve bouillonnante avec un recrutement de qualité, mais jusque-là, ce sont Ebunga et Magola qui sont arrivés. Une envie de faire du neuf qui contraste avec le recours aux vieux. Les résultats seraient-ils déjà connus ? Wait and see…

Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer