Eliminatoires CAN 2019 : Les Léopards braconnés à domicile par les Warriors

Terrible Désillusion au stade des Martyrs. Attendue et placé en grandissime favori pour le groupe G et particulièrement la double confrontation face au Zimbabwe, l’équipe nationale de la RDC vient de vivre une énorme déconvenue dans son antre du Stade des Martyrs de Kinshasa en s’inclinant par 1-2.

Une désillusion, peut-être la moins attendue, un cataclysme, une tragédie. Avec toutes ses stars présentes, la RDC chute de très haut.

Une équipe peu inspirée offensivement

Dès le départ Florent Ibenge donnait le ton en alignant Jordan Botaka, Chadrac Akolo et Bakambu en attaque, laissant au passage Bolasie Yannick et Meschak Elia sur le banc de touche.

Prenant le jeu à leur compte, les Léopards n’ont cessé de allier la vitesse à la précipitations, enchaînant mauvais choix et déchets techniques inhabituelles face au but et dans le jeu. Des tirs en pagaille qui finissaient dans les airs (Bakambu, Mbemba, Kakuta) ou des centres mal dosés.

Laissant à découvert leur défense, les coéquipiers de Chancel Mbemba ont été cueillis à froid dès la 19e minutes par Ronald Pfumbidzai qui envoyait au fond de filet un ballon traînant dans la surface suite à un corner.

Sonnée, la RDC tente de réagir mais manque toujours de la réussite dans les vingt derniers mètres adverses. A la mi-temps, le Zimbabwe menait donc 1-0.

Un coaching moins fructueux et des stars totalement absentes de débats !

Au retour de vestiaires, Florent Ibenge choisissait de reconduire le meme onze qu’en première période, pour le même résultat : mauvaises décisions, déchets techniques, précipitations, maladresse.

Les entrées de Bolasie à la place de Botaka, Elia et Makusu n’auront pas porter les espoirs escomptés. Pire, à force de se projeter vers l’avant, ils se sont fait punir à la 69e par Musona. 2-0 à 20 minutes de la fin.

Abasourdi, le public quitte le stade avant la fin du match, le béton zimbabwéen refusant de céder, les congolais poussent, le coup de tête Marcel Tisserand tout le montant. Le verrou sautera finalement à la 93e pour les Léopards grâce à Bolasie qui redonnait de la fraîcheur à l’attaque. Trop tard pour arracher ne serait-ce qu’un seul point nul, les Léopards s’inclinent finalement 1-2, à la grande surprise de toute la nation.

Il faudra déjà rectifier le tir à Harare dans 3 jours pour ne pas voir le Zimbabwe prendre le large à mi-chemin des éliminatoires.

Footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer