Exclusif : Youssouf Mulumbu pouvait jouer en France ou en Espagne, l’appel de Jacques Kyabula a tout changé

Légendaire capitaine des Léopards, icône à West Browmich, Youssouf Mulumbu est soir de sa carrière. Mais c’est loin d’être la simple raison pour justifier son retour au pays. Le milieu de terrain formé au Paris Saint-Germain avait un choix, d’autres choix. Des propositions de clubs français à l’instar du Stade Brestois, et même quelques-uns de l’Espagne étaient sur sa table, mais un seul fait, a fait basculer tout. L’appel de Jacques Kyabula, président du FC Saint Éloi Lupopo.

Dans une interview exclusive accordée récemment à la rédaction de Footrdc.com, Youssouf Mulumbu nous a plongés dans les coulisses de sa signature chez les Cheminots. « J’étais en France, en contacts avec des clubs comme Brest. J’étais également en contact avec des clubs espagnols, et d’un coup, le président, le gouverneur Jacques Kyabula m’a appelé. J’étais super entonné », nous a révélés l’ancien de Norwich City.

Il n’y avait pas que l’appel de celui que les Lumpas appellent « Wa Ndani », pour changer la trajectoire du destin de Mulumbu. « Il a été simple et honnête par rapport à la proposition. Juste le fait qu’il m’appelle m’a beaucoup attiré, car c’était un intérêt conséquent. C’est quand même le gouverneur du Haut-Katanga, il n’est pas n’importe qui. . . »

Et cet appel téléphonique, Youssouf Mulumbu s’en souviendra (peut-être) toute sa vie. « Son appel a vraiment fait un boom dans ma tête. Et je me suis dit que c’était une opportunité pour moi de rentrer au pays, pour aider le foot congolais, et rendre ce championnat plus pimenté. » a-t-il fait savoir.

Revenir au pays pour un challenge de fin de carrière dans un championnat outrageusement dominé par le TP Mazembe, Youssouf Mulumbu croit avoir un rôle à jouer. « On sait très que Mazembe est aujourd’hui la tête d’affiche du championnat. Le fait de venir à Lupopo pour moi, c’est un contrecoup. Ça ça pimenter ce championnat », a-t-il conclu.

Selon le milieu de terrain congolais, le FC Saint Éloi Lupopo va se battre pour être au moins parmi les deux premiers clubs à l’issue du championnat, et avoir ainsi à jouer une compétition africaine la saison prochaine. Un rêve qui trotte dans la mémoire du peuple Jaune et Bleu depuis 2016. Plusieurs présidents sont passés sans en faire vivre la réalité. Et sous le leadership de Jacques Kyabula Katwe, les espoirs se sont encore accrus, Mulumbu veut faire partie de ceux qui écriront cette nouvelle page de l’histoire du club dit « d’outre-tunnel ».

Isaac B’ampendee/Footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer