RDC : Le top 5 de meilleurs entraineurs Congolais en 2017

L’année 2017 va bientôt toucher sa fin, l’heure est à l’évaluation de différentes performances. Footrdc.com revient ici sur les cinq meilleurs coachs de l’année.

1. Pamphile MIHAYO

Du joueur mythique à l’entraineur spécial. Un changement de statut qui va bien avec les prouesses du très jeune entraineur du TP Mazembe qui s’est offert une année sensationnelle. Elevé au premier rang en Mars 2017 à la suite d’une scène dramatique jouée par le français FROGER. Mihayo trouve Mazembe en play-offs de la Ligue Nationale de Football et en 16ème de finale de la C2 CAF. Il hérite d’un groupe divisé, des conflits entre jeunes et anciens du club s’érigent en première muraille. Sans expérience majeure, Pamphile MIHAYO parvient à remettre tout en ordre pour une fin glorieuse, son équipe remporte le championnat national en Juillet dernier et double la C2 CAF quatre mois après. Une scintillante année que MIHAYO n’oubliera jamais.

2. Otis NGOMA

Il a un truc qui le différencie des autres. C’est lui le symbole de la renaissance d’un Darling Club Motema Pembe caricaturé et jeté dans l’aven par des interminables conflits et affreuses divisions. En 2016, Otis NGOMA est appelé à la tête du DCMP pour remplacer le démissionnaire Mwinyi ZAHIRA. Dès son arrivée, Otis joue au secouriste qui sauve le peuple immaculé d’une monstrueuse noyade, il définit ses objectifs ; ramener le Daring là où il doit être (l’un de plus grand club du Congo et d’Afrique). Aperçue comme un simple slogan, la vision de NGOMA prend peu à peu forme. Ses victoires sur le rival VClubien sont les signes d’une équipe Vert et blanc en pleine transfiguration. En play-offs de la Linafoot, son équipe joue mieux que tout le monde. A défaut de remporter le titre, Otis et DCMP occupent la troisième marche synonyme de qualification en Coupe de la Confédération Africaine, ce qui n’était jamais arrivé depuis 2013. Le Daring fait à nouveau peur et le projet OTIS connait un heureux aboutissement pour sa première expérience.

3. Florent IIBENGE

Le patron du staff technique de l’AS VClub a connu une année déplaisante. C’est un double crache qui se colle au parcours du coach Android. En sélection ou en club, tout a laissé le gout d’inachevé. Au début de la saison, il recrute des meilleurs athlètes et promet de remporter toutes compétitions dans lesquelles Vita Club sera engagé, une promesse décidément plus grande que les forces de sa troupe. Les Dauphins Noirs sont éliminés dès la phase des groupes de la C1 CAF et ne réussiront même pas à triompher sur le plan national.

4. Jean KIRONGOZI

Peu connu dans le milieu sportif congolais, le coach de l’AS Maniema Union s’offre une place de choix dans ce classement après avoir raflé la 53ème coupe du Congo avec le club de Kindu. Un inédit exploit réussit par l’ancien entraineur de l’AS Kabasha de Goma au Stade Joseph KABILA de Maniema. Face au FC Saint Eloi Lupopo, grand favori au sacre, les locaux s’imposent aux tirs-aux-buts. Jean KIRONGOZI qualifie ainsi l’AS Man U en compétitions africaines 10 après la première participation du club.

5. Isaac KASONGO NGANDU

Jeune et charismatique entraineur du C.S Don Bosco de Lubumbashi, ancien joueur du TP Mazembe et international congolais ; Kasongo NGANDU a imprégné sa marque chez les Salésiens longtemps malmenés par les deux géant du football Lushois. Depuis trois saisons, il est patron du staff technique avec des résultats clamant sa cause. L’exercice écoulé de la Linafoot a vu Don Bosco se trouver une place en play-offs après avoir fini troisième de la zone centre-sud derrière Sanga Balende et devant Lupopo. Les poulains de KASONGO ont montré des belles choses en play-offs, ils ont pointé en quatrième position au classement final derrière le redoutable et imperturbable trio congolais Mazembe-VClub-DCMP.

Footrdc.com 

Vous pourriez aussi aimer