Le Grand Prix du Bahrein de Formule 1: un doublé Ferrari

Date:

Créé en 2004, sur le premier circuit du Moyen-Orient, à Sakhir, le Grand Prix du Bahrein n’a vraiment connu qu’une suspension, pour cause d’instabilité politique en 2011. Moins connues du public français que les grands prix européens, ces compétitions moyen-orientales méritent qu’on s’y intéresse, depuis que la Formule 1 s’est ouverte au monde, en 2004. Bahrein et Au-Dhabi inaugurent et clôturent chaque saison. Un incident au départ, ou une mauvaise séquence finale peuvent modifier des classements.

Les aléas politiques influent sur le sport

En 2022, Singapour, le Japon, l’Australie et le Canada disputent le départ. D’autres pays sont exclus, comme le Qatar, pour des questions régionales-mais il sera présent en 2023 -, la Turquie, la Syrie et le Portugal. 

C’est l’un des 23 rendez-vous que se donnent les pilotes, chaque année, dans autant de pays différents. Cette année, la Fédération a réaménagé les règlements, afin d’améliorer la sécurité et le plaisir de la course. 

Bahrein, une perle rare dans le monde arabe

Hormis le Bahrein, quelques rares pays arabes organisent un grand prix, comme l’Arabie Saoudite, sur le circuit de la Corniche à Djeddah. 

Le Grand Prix de Formule 1 d’Abu Dhabi compte également pour le championnat du Monde. Prix du « Soleil couchant », il commence le jour et se termine la nuit. En Asie, la Malaisie s’est retirée du championnat du monde en 2018, en raison des coûts toujours plus élevés de ces grands prix. La Chine s’est abstenue depuis 2020, en raison de la Pandémie. Suite à l’annulation du Grand Prix de Russie à Sotchi, il n’y aura pas de pays remplaçant.

Des circuits de haute sécurité

La Formule 1 est la reine des courses automobiles et, comme on y assiste en 2022, les exigences réglementaires en matière de sécurité augmentent à mesure que la vitesse et les risques pris ne cessent de franchir de nouveaux seuils. Le Grand Prix 2020 avait donné lieu au violent accident de Romain Grosjean, juste après le départ. 

Une course par sessions

La compétition se dispute sur plusieurs phases : 

  • Le départ de la course se fait sans dépassement, pour chauffer les moteurs et tester les freins. 
  • Le départ est donné et c’est le rush effréné vers le premier virage, où les pilotes cherchent à pendre la pôle-position.
  • La tension monte progressivement en milieu et fin de course, où chaque pilote va tester sa stratégie en affrontant celle du concurrent immédiat, chacun selon son expérience, sa résistance nerveuse à faire face à chaque obstacle imprévu : conditions météorologiques particulières, incidents techniques, arrêts au stand du véhicule, ou pause médicale du pilote lui-même… 

2022 sous les auspices des pays arabes en début et fin de saison

C’est par le Grand Prix du Bahrein que commence la saison, le 20 mars, puis le 27 du même mois, elle se poursuit à Jeddah, en Arabie Saoudite. Elle se termine par le Grand Prix d’Abu Dhabi, sur la Marina de l’île de Yas, à quelques encablures de là, le 20 novembre. 

Bien repérer quel drapeau de course est levé

L’indicateur majeur, comme pour les arbitres de touche, en football, c’est la couleur du drapeau qui se lève à l’intention des pilotes, à chacun de leurs passages. 

  • On agite le drapeau bleu : un véhicule en excès de vitesse risque la collision.
  • Un drapeau noir et orange : on soupçonne des problèmes techniques importants dans la voiture
  • Le drapeau rouge oblige à l’arrêt du véhicule. 
  • Le drapeau noir : le pilote a enfreint une règle disqualifiante
  • Si c’est un drapeau jaune : le pilote doit réduire la vitesse excessive du véhicule
  • Drapeau jaune et rouge : il y a un fort risque de patinage sur la piste à cause de la météo. 
  • Drapeau noir et blanc : le pilote a commis une faute éthique
  • Drapeau blanc à carreaux rouges : c’est la fin de la course. 

Un pari plein de surprises

Il peut paraître simple de parier en ligne sur les chances de tel et tel champion incontesté. Mais, en Formule 1, nul n’est à l’abri d’une déconvenue mécanique ou d’une défaillance humaine, le risque est présent à chaque virage. On conseillera au parieur de ne se fier qu’à un site de pari homologué, propriétaire d’une licence, qui atteste de sa fiabilité. 

Beaucoup avaient parié sur Ferrari, qui avait travaillé l’articulation entre la stabilité et de la vitesse dans les virages. Ainsi, en fut-il, par un doublé de Charles Leclerc et Carlos Sainz.Max Verstappen, parmi les meilleurs, a dû abandonner. 

Article extérieur

Articles récents

102,000FansJ'aime
37,544SuiveursSuivre
51,239SuiveursSuivre
8,524AbonnésS'abonner

Articles Similaires
Related

Nos léopards célèbres passés ou jouant en Europe

A l’image de Chancel Mbemba dont le talent continue...

Télécharger Betika : Installe facilement ton Betika app en RDC

Sommaire Betika est l’un des bookmakers qui exerce en République...

Télécharger betPawa RDC sur ton mobile

Sommaire Betpawa est un bookmaker présent dans au moins 12...

Guide pour télécharger M-bet RDC pour mobile

Sommaire Pour tes mises sportives en RDC, il existe une...