Échos +243 : Jupiler Pro League, plus rien n’arrête Paul-José Mpoku avec le Standard de Liège

Inratable. Étincelant de mille feux lors du week-end dernier en saison régulière du championnat d’élite belge face à Anderlecht, l’international congolais Paul-José Mpoku a ponctué son récital en marquant un magnifique but en solo pour donner la victoire 2-1 aux Rouches.

Plus que sa prestation c’est son impact au sein du club rouge et blanc qui fait taire les critiques. Les éloges pleuvent pour le natif de Kinshasa, capitaine d’un Standard qu’il mène tel un Jack Sparrow dans le célèbre Black Pearl voguant les eaux lointaines.

Capitaine et leader, Mpoku se mue en buteur

Leader d’un Standard orphelin de Christian Luyindama, P-J Mpoku allie expérience et sans froid devant le but. Le numéro 40 liégeois se découvre un retour aux joies de buteur depuis le début de la saison. C’est simple, Mpoku cette saison c’est 7 buts en 17 matchs de Jupiler Pro League. Il est le deuxième meilleur buteur de son club en Jupiler Pro d’une unité derrière R. Edmond qui en compte 8.

Décisif, il est l’un des grands artisans de la remontée du Standard dans la mêlée pour une possible qualification en play-off. Quatrième, le géant liégeois compte deux petits points derrière le second au classement général, le Club Brugge, soit 43 points contre 45. Avec la victoire lors de la 24ème journée dans le classique face à Anderlecht, le club mauve est largué à 6 points des coéquipiers de Mpoku.

Les chiffres parlent, Mpoku est indispensable au Standard !

Déjà décisif, Paul-José Mpoku est surtout indispensable à l’équipe du coach Prud’homme. Lorsque le congolais est sûr la pelouse, son équipe est à 75% de victoire en championnat contre seulement…0% quand il ne joue pas. Sur 17 matchs joués avec Mpoku, le Standard en a gagné 12 pour 4 nuls et 1 défaite. La courbe devient rapidement descendante lorsque le métronome de 26 ans est absent : 7 matchs, 0 victoire, 4 défaites et 3 nuls.

Le milieu international est donc tout simplement indispensable pour son club. A l’heure où les compétitions européennes reviennent, que la course à la phase de play-off est lancée et à la perspective de la 6e journée des éliminatoires à la CAN 2019, tous les supporters du Standard et ceux de Léopards croissent les doigts pour que cette forme géniale ne quitte pas de sitôt Paul-José Mpoku.

Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer