Kolwezi : Richard Muyej à la tête du CS Manika, plus qu’un espoir

Dans l’incertitude du lendemain, le CS Manika compte se forger un avenir certain, une équipe aux ambitions géantes. Abandonné il y a peu après le départ de son président, Daniel Kapend, le club rouge et bleu de Kolwezi s’est retrouvé dans un état moral voisin d’un orphelin. Au bout de ce tunnel obscurci dans lequel Manika mène sa vie, une lueur d’espoir vient de s’imposer comme par un hasard heureux.

Chez les Bingwas, un nouveau comité vient d’être installé. Désormais, c’est l’actuel gouverneur de la Province du Lualaba, Richard Muyej, le président. La nouvelle sortie de l’Assemblée Générale Extraordinaire et Élective du CS Manika a surpris un grand nombre. Celui qu’on surnomme « Papa Solution » dans le Lualaba, est souvent cité par les footeux comme étant proche de l’Association Sportive Simba, club rival de Manika.

Richard Muyej ne va pas diriger seul ce comité. Le nouveau président du club sera secondé par André Kakwata, actuel ministre provincial de l’énergie du Lualaba comme vice-président. Un duo pour des ambitions gigantesques. Le secrétaire Jean-Claude Masengo n’a pas bougé d’un poil de son fauteuil. Il sera secondé par René Nziba. La caisse du club reste une gestion Pablo Jordano. Deux membres conseillers complètent ce groupe dont le Professeur Yav Katshung et Platini Mwando.

Pour l’instant, l’arrivée de ce nouveau comité dissipe les nuages enténèbrés d’un avenir incertain du Cercle Sportif Manika. Richard Muyej et ses collaborateurs se donnent jusqu’à ce mercredi 30 octobre pour dévoiler un programme costaud du club. Manika a évolué ces dernières années dans l’ombre de son rival, Simba. Engagés en Linafoot D2, les Bingwas ont pris un train de retard par aux Kamikazes qui jouent la D1 pour la deuxième année de rang cette saison.

Footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer