CHAN 2018: Ce qu’il faut attendre de Mwinyi Zahira.

Il l’avait dit, c’est désormais officiel. Florent Ibenge ne conduira pas la sélection Nationale Congolaise au prochain championnat d’Afrique des Nations.

Par footrdc.com

L’annonce officielle de sa démission n’a pas été faite par la FECOFA mais simulée par l’élévation de Chiko Mukeba au poste de sélectionneur titulaire des Léopards locaux, lui aussi remplacé quelques jours plus tard par Mwinyi Zahira.

Fidèle acolyte de F.I, Mwinyi Zahira, ancien coach du Daring Club Motema Pembe de Kinshasa, n’a pas un gros vécu dans l’espace sportif Congolais. Son palmarès individuel sur le plan national n’intimide personne et se résume en un simple échec à la tête des Immaculés. Il n’est pas cité dans le circuit restreint de meilleurs entraîneurs Congolais comme : Santos MUTUBILE, Florent IBENGE , *Raul SHUNGU, Médard LUSADISU, Magloire FUTILA etc.

Réussira-t-il ?

C’est la question que tout le monde se pose.
La République Démocratique du Congo va devoir défendre son titre lors du prochain CHAN qu’organisera le Kenya.

Remporter cette compétition pour la troisième fois en 5 éditions, reste le rêve de tout un peuple. Aux yeux de M. Zahira, cette mission semble pour le moins lourde, lui qui est obligé de réécrire l’histoire avec cette talentueuse génération.

Son prédécesseur avec qui il a toujours été, a placé la barre très haut. Pour sa première expérience à la tête des Léopards version CHAN, Jean Florent Ibenge avait réussi à bâtir une équipe jeune, motivée, talentueuse, dynamique et très solidaire. Ce travail fut couronné par un sacre, raflé avec tous les superlatifs sur le territoire Rwandais. Trois buts à zéro en finale devant la très joueuse team Malienne. Un exploit qui a fait exulter de millions des Congolais, même le plus pessimiste des sportifs n’avait hésité à reconnaître la maestria de l’entraîneur de l’AS Vclub.

L’ancien coach de Verts et Blancs sait qu’il n’a qu’à rééditer cet exploit pour s’inscrire définitivement dans les cœurs des Congolais. Optimiste, courageux, travailleur, Mwinyi n’a pas peur de la taille du défi.

Parti pour faire pareil

Au tant de doute que de certitude.

Diriger une sélection n’est jamais la moindre de choses, les attentes sont nombreuses, les Supporters de tous les Clubs se mettent ensemble pour vous regarder.
C’est la pression que ressentent tous les sélectionneurs du monde, comme le jour où Didier Deschamps voyait sa France perdre la finale de l’Euro devant le Portugal au stade de France.

Mwinyi Zahira est assez mature pour surmonter cette pression, lui qui a fait partie des adjoints de Florent lors du succès de Kigali.

Ses faiblesses

1. Il n’a pas eu la chance d’entraîner les grands noms.

La réussite du coach Android résulte en grande partie dans sa bonne gestion du vestiaire, très autoritaire et adore travailler dans la discipline. Zahira devrait sans doute faire pareil.
Même s’il n’a jamais été le coach principal de grandes stars Congolaises, l’homme a eu le bonheur d’être à la tête d’une des équipes les plus mythiques du pays, ayant produit les vainqueurs du CHAN 2016 (Doxa Gikanji, Ricky Tulenge, Ley MATAMPI, Yannick Bangala), à l’époque ces jeunes n’étaient que de simples footballeurs devenus aujourd’hui des stars incontestables au niveau national.

 

2. Des limites tactiques criantes !

Si personne ne l’a vu coacher une équipe nationale en match officiel, néanmoins son passage à la tête du DCMP nous donne quelques détails importants sur son savoir faire. Appelé pour être le Coach qui incarnerait la renaissance d’un DCMP pataugeant dans les marrées, Zahira n’avait su être à la hauteur de cette charge malgré des débuts tonitruants. Au fil des matchs, ses limites tactiques se sont révélées, avec lui le Daring échoua sur ses objectifs et ne releva point la tête face aux deux actuels géants du football Congolais (TP Mazembe et l’AS Vclub).

Par footrdc.com

Tout ceci ne peut à aucun moment constituer un obstacle pour un entraîneur ayant dans sa vitrine une médaille de bronze de la CAN 2015 et celle en or du CHAN 2016.

Ce qu’il faut attendre du remplaçant de Florent IBENGE sera dit demain lors de sa première sortie officielle avec les léopards qui affronteront les Diables Rouges à Kintele.

Bonne chance à lui.

Footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer