Élim CDM 2022 : après la FIFA et la CAF, la FIFPro Africa hausse le ton contre les clubs anglais et espagnols

Plusieurs joueurs de sélections africaines qui évoluent pourraient rater les matchs de la première journée des Éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022. Les clubs anglais, d’un commun accord, et certains clubs en Espagne, ont décidé unilatéralement de ne pas libérer les joueurs pour cette trêve internationale.

Pour la RDC, c’est le cas de Yoane Wissa qui ne pourra pas honorer sa sélection à cause de cette décision. Gianni Infantino, président de la FIFA, et la CAF ont manifesté leur mécontentement face à la décision de ces clubs. La FIFPro Afrique, qui se charge de défendre les intérêts des joueurs du continent, regrette cette prise de décision « amorale et irrespectueuse » qui affaiblira les nations concernées, l’Égypte avec Mohamed Salah, la Guinée avec Naby Keita, Jordan Ayew pour le Ghana, et tant d’autres.

« Ne pas autoriser les Africains à se rendre en sélection est amoral, irrespectueux et dévastateur pour l’image du football. Pour FIFPro Africa, les clubs anglais doivent revoir leur position et ne plus s’opposer à la volonté de leurs salariés », s’est insurgé Geremi Njitap, ancien international camerounais, et cadre de l’institution.

« De quel droit certains entendent-ils priver les Africains de la possibilité de se rendre en sélection, alors qu’ils veulent jouer pour leur équipe nationale et que leur pays ont besoin d’eux? Je demande aux clubs anglais d’accéder à la demande de leurs joueurs. » Un appel qui pourrait secouer les clubs, en Espagne, les joueurs Sud-américains ont obtenu l’autorisation après un forcing face aux clubs.

Les clubs anglais ont annoncé qu’ils s’opposeraient à la libération de leurs joueurs issus de sélections des pays classés en zone rouge, où la circulation du Covid-19 et de ses variants est jugée trop élevée par le gouvernement anglais. Ce dernier impose donc une quarantaine de dix jours à toute personne revenant de ces pays précise Ouest France. Cette mesure concerne environ 60 joueurs de 19 clubs, dans 26 pays classés sur liste rouge, principalement africains et sud-américains.

Iragi Elisha/Footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer