Interview Exclusive : Gondry Sudi, le petit Messi de Lupopo se confie dans les colonnes de FOOTRDC.

Date:

Actuellement en trêve forcé comme bien de footballeurs à travers le pays et le monde, le milieu de terrain du FC Saint Éloi Lupopo, Gondry Sudi, a accordé un entretien exclusif à la rédaction ce jeudi 26 mars 2020. Celui que l’on surnomme « Petit Messi» à Lubumbashi pour ses ressemblances physiques avec l’attaquant du FC Barcelone, est revenu sur la saison difficile que vit son club, ses ambitions à lui.

Voici un extrait de l’entretien.

FOOTRDC : Gondry Sudi, merci de nous accorder cet entretien. Comment vous sentez-vous durant cette période marquée par l’absence des compétitions de football en raison de coronavirus ?

Gondry Sudi : C’est compliqué pendant cette période de confinement. On ne travaille pas collectivement, on est prequ’en pause. Mais moi je ne suis pas en repos, je suis en train de travailler individuellement afin de hausser mon niveau parce que j’ai vraiment des grands objectifs, des grandes ambitions que je dois atteindre. Donc je me dois de travailler très dur afin de les attendre.

FR : Vous avez réalisé une saison assez poussive, particulièrement à cause des blessures ? Est-ce que vous êtes un peu déçu de vous-mêmes ?

GS : J’ai débuté cette saison étant au meilleur de ma forme. J’ai même été désigné meilleur joueur de l’équipe sur la phase aller. Mais lors de cette phase retour c’était trop difficile pour moi. J’avais connu une blessure au genou. À part ça, il y a le paludisme qui revenait de temps en temps, ça m’avait pas permis de garder le même dynamisme. Je n’étais pas constant, j’ai eu beaucoup de temps de repos, je ne m’entraînais pas régulièrement. Cela m’a vraiment perturbé. Je ne suis pas content de cette saison. Je dirais que c’est une très mauvaise saison pour moi, une saison sans but jusqu’à présent, donc je ne peux pas en être fier. C’est aussi ça le football, ça va me permettre de grandir et de mûrir mon esprit.

FR : La saison dernière, vous avez été une des grandes révélations de notre championnat, avec des matchs remarquables contre le TP Mazembe ou encore le Daring Club Motema Pembe. Dans vos rêves de footballeur avez-vous pensé vivre si vite (à un si jeune âge) des telles sensations ?

GS : La saison dernière n’était pas mal. J’ai trouvé une très bonne équipe (Lupopo ndlr), avec de joueurs très accueillants. Je m’étais intégré très facilement et ça m’avait aussi de développer le plus rapidement mon vrai football. Je me dis que dans le foot, il faut grandir. La saison passée, j’ai joué mon vrai football mais c’était vraiment un football de gamin. Cette saison, j’ai vraiment essayé d’améliorer mon style de jeu. Il faut toujours essayer d’innover et de travailler sur ses qualités et sur ses défauts afin d’être très fort. La saison passée, c’était vraiment une belle saison. Ça faisait un long moment que Lupopo n’avait pas battu Mazembe et nous on était parvenu à à le faire face au gros Mazembe. C’était un honneur pour nous, pour tout le groupe, c’était incroyable. Quand je revois les images de ce match, je suis fier de moi-même. Faire une passe décisive sur le but de la victoire dans ce grand derby c’est vraiment une grande fierté…

FR : Comment vous definissez-vous, disons quel genre de joueur êtes-vous ?

GS : Un joueur doit connaître ses qualités mais aussi ses défauts. Moi je suis un joueur de percussion, très rapide balle aux pieds et aussi sans ballon. Un joueur trop technique, un joueur d’espace, ce sont là mes qualités. Je suis vraiment un joueur technique qui peut éliminer des défenseurs avec facilité et aisance technique.

FR : Vous êtes dans l’équipe de Lupopo depuis plus d’une année maintenant, une équipe à forte pression et exigence, est-ce l’endroit idéal pour votre progression ?

GS : Je sais pas trop, mais je crois que c’est une grande équipe, elle m’a aidé à émerger dans le football dans peu de temps. Lupopo c’est une grande équipe. Quand vous jouez dans une grande équipe c’est très normal que les fanatiques soient exigeants. Je trouve que c’est vraiment une place idéale pour une émergence très rapide.

FR : Aujourd’hui la saison de Lupopo est partie du mauvais sens, le rêve africain sera difficile, presqu’impossible à attendre vu la position actuelle au classement de la Linafoot D1. D’après vous qu’est-ce qui n’a été cette saison, qu’est-ce qui vous a manqués pour être fort ?

GS : Lupopo avait des ambitions et des grands objectifs. Cette saison, c’était le rêve africain, finir sur le podium afin de rejouer les compétitions africaines. Mais dommage, on a pas atteint ces objectifs. On avait très commencé la saison finissant 4ème lors de la manche aller. Lors de la phase retour c’était un peu difficile pour nous, difficile de gagner des matchs, difficile de faire des bons résultats. On ne peut comprendre mais c’est la loi du foot… Vous pouvez vous fixer des objectifs mais rien ne prouve que vous allez les atteindre. Voilà, on doit préparer l’équipe pour la saison prochaine.

FR : Vous avez déjà connu 3 trois coaches au sein de l’équipe ; Mankour Boualem, Papy Kimoto, Armand Kayembe, lequel de trois vous a le plus marqué ?

GS : J’ai connu trois entraîneurs effectivement, de très bons entraîneurs. Chacun entraîneur avait sa façon de faire les choses et son discours. Les trois m’ont vraiment aidé. Sur le plan technique, le coach Mankour m’a beaucoup aidé. Il connaissait mes qualités et essayait de me mettre dans les bonnes conditions mais dommage j’avais pas eu la chance de jouer avec lui beaucoup de matchs. C’était très bon aussi avec le coach Kimoto. Il m’a donné le goût de travailler aussi sur mes défauts, ça signifie sur la récupération des balles. En fin le coach Kayembe, c’est un entraîneur qui me connait depuis l’Entente. Il a également essayé de me mettre dans les très bonnes conditions._

FR : Vous avez aujourd’hui 19 ans et certainement un grand avenir au devant de vous, où aimeriez-vous vous retrouver d’ici 5 ans ?

GS : Comme chaque jeune joueur qui débute sa carrière dans les rues et qui est toujours devant sa télé pour suivre des grands championnats, l’Europe, c’est vraiment le rêve. Jouer le haut niveau, dans les grands clubs européens, tous les jeunes footballeurs africains en rêvent et c’est vraiment mon rêve. Donc je me vois dans l’un des grands clubs européens ces 5 ans qui suivent. Ça va se réaliser parce que je crois en Dieu et je travaille trop dur. Dieu donne à ceux travaillent, même dans la bible il est dit que « tu mangeras à la sueur de ton front» . Je rêve vraiment de jouer l’Europe et j’ai cette ferme conviction que ça ira.

FR : Le joueur qui vous inspire le plus ?

GS : Au niveau mondial, le joueur qui me fait rêver c’est Lionel Messi. Quand je le vois jouer je me dis que c’est un joueur qui a toutes les qualités. Il a presque mon style de jeu, il n’est pas grand de taille, il est rapide balle aux pieds, intelligent ! Ce qu’il fait me fait rêver. Lionel Messi c’est mon joueur préféré.

FR : Le beau souvenir de votre jeune carrière (jusque-là) ?

GS : Le plus beau souvenir de ma carrière jusque-là, c’est la victoire face à Mazembe. Aussi ma première sélection pour la CECAFA bien qu’on ne l’avait pas jouée mais ça reste un bon souvenir pour moi.

FR : L’équipe nationale (senior ou du CHAN), vous en rêvez ?

GS : L’équipe nationale, c’est un rêve. Je rêve vraiment de porter le maillot de l’équipe nationale. Je donnerai tout pour porter ce maillot là, jouer pour ma nation. Je travaillerai très dur afin d’être à la hauteur pour mériter cette place là.

FR : Comment passez-vous avec vos coéquipiers cette période sans foot ?

GS : On est toujours en contact avec des pots. Toujours en mode WhatsApp, on s’appelle, on rit, on s’amuse un peut. C’est le mieux qu’on peut faire.

FR : Gondry Sudi, la rédaction de FOOTRDC vous dit merci d’avoir répondu à ses questions.

GS : Merci à vous aussi !

Interview réalisée par Isaac B’ampendee pour FOOTRDC.COM

Articles récents

102,000FansJ'aime
37,544SuiveursSuivre
51,239SuiveursSuivre
8,524AbonnésS'abonner

Articles Similaires
Related

Affaire Héritier Luvumbu : « Je compte le remercier au nom du pays » Félix Tshisekedi

La vague de réactions autour de ce qui se...

Léopards : que se passe-t-il entre Sébastien Desabre et la Tunisie ?

La Fédération tunisienne de football a récemment été au...

Léopards : coup dur pour Lionel Mpasi et la RDC à la veille des éliminatoires de la Coupe du monde 2026

Coup dur pour Lionel Mpasi, gardien titulaire dans les...

Italie : Charles Pickel décisif avec Cremonese

À l'occasion de la 26e journée de Serie B,...