Zamalek : La situation ne fait que s’aggraver après la gifle reçue devant le TP Mazembe.

La saison du Zamalek tourne au vinaigre. Au lendemain d’une cuisante défaite sur le terrain du TP Mazembe (3-0), en ouverture de la phase de poules de Ligue des Champions, le club égyptien voit l’un de ses internationaux étrangers claquer la porte. Plus payé depuis quatre mois, Hamdi Nagguez a fait savoir qu’il avait résilié unilatéralement son contrat, ainsi que le règlement de la FIFA le lui permet en cas de non-paiement des salaires pendant trois mois au moins. « Hamdi Nagguez a résilié unilatéralement son contrat avec le Zamalek » , écrit l’avocat du joueur de couloir, Me Anis Ben Mime, sur Twitter. Ainsi, le joueur est désormais libre de s’engager pour l’équipe de son choix. Une plainte a également été déposée auprès de la FIFA pour faire valoir ses droits.

Au Zamalek depuis janvier 2018, Hamdi Nagguez a lui-même confirmé la nouvelle par la suite. D’autres joueurs, dans le même cas que l’ancien de l’Etoile du Sahel, pourraient également reprendre leur liberté dans les heures ou les jours qui viennent. En attendant, beaucoup ont posté sur les réseaux sociaux des messages de soutien à leur entraîneur, Micho Sredojevic, mis en cause par les dirigeants après la défaite à Lubumbashi. L’état de crise a été décrété ce week-end par le club cairote, déjà pas avare de soubresauts ces dernières semaines. Une réunion du directoire aurait eu lieu dimanche dans la soirée. Affaire à suivre.

Football 365




vous pourriez aussi aimer