CAF LDC : grosse désillusion pour Arsène Zola et WAC face à Al Ahly

Cette fois, Al Ahly s’est tiré du piège du Wydad Casablanca. Détrônés la saison dernière par leurs adversaires du soir, les Égyptiens ont lavé l’affront ce dimanche face au Wydad. Les Diables Rouges ont accroché les Marocains sur la pelouse du stade Mohammed V en finale retour (1-1) et ont mis la main sur la coupe, à la faveur du score cumulé sur les deux rencontres (3-2). Il s’agit de leur 3e titre de champion d’Afrique en 4 ans !

Pour cette finale retour, il n’y avait pas de round d’observation. En effet, le WAC d’un côté, transcendé par son public incandescent, et de l’autre Al Ahly, se rendaient coup pour coup et se créditaient chacun d’un coup franc partout dans les cinq premières minutes de jeu. Mais après cette brève passe d’armes, ce sont les locaux qui prenaient l’ascendant. Très offensif, l’arrière droit El Amloud faisait passer par deux fois des frissons chez les supporters. D’abord en frôlant le cuir de la tête, sur coup franc (9e), puis en préférant l’option individuelle dans la surface de réparation, loupant le cadre d’un extérieur du pied droit devant le gardien (13e). Après ces deux lancers d’alerte, le Wydad ouvrait logiquement le score. À la réception d’un coup franc bien travaillé par Ounajem, l’arrière gauche Attiat-Allah se faufilait dans le dos de Maaloul et plaçait une tête imparable dans le coin d’El Shenawy (1-0, 27e).

Le come-back d’Al Ahly

Les Marocains dominaient outrageusement (70% de possession), les Égyptiens dégustaient copieusement. Mangés au milieu de terrain, ces derniers passaient à côté de leur match et perdaient notamment leur sang-froid. Estimant qu’il y avait une main sur le tir de Kahraba, El Shahat récoltait en l’occurrence un carton jaune très orangé pour avoir pris à partie l’arbitre (41e). Et le WAC de rajouter de l’huile sur le feu ! En effet, le jeune Saifeddine Bouhra (23 ans) s’écroulait sur la pelouse et se tordait ensuite de douleur pour avoir reçu… un coup imaginaire – il sera à juste titre sanctionné d’un carton jaune (45e+6). Ce qui avait le don de faire dégoupiller El Shahat qui frôlait le rouge dans la foulée.

Au retour de la pause, le Wydad, virtuellement champion, se contentait de gérer son avance et contenait son adversaire. Dans ce sens, la défense se dégageait en catastrophe sur une déviation vicieuse égyptienne dans la surface (75e). Mais en se recroquevillant sur eux-mêmes à un quart d’heure de la fin, les Marocains se tiraient une balle dans le pied. Car Al Ahly finissait fatalement par trouver la faille. Sur corner, Maaloul déposait le ballon sur la tête de Mohamed Abdelmonem pour une reprise au fond de la cage d’El Motie (1-1, 90e+2). Dans une fin de rencontre irrespirable, Mohamed Sherif butait par deux fois sur El Motie et manquait l’occasion de tuer le match (90e+2). Qu’importe ! Malgré 9 minutes de temps additionnel, les hommes de Marcel Koller tenaient leur victoire (3-2) sur l’ensemble des deux rencontres), mais surtout leur revanche sur leurs adversaires du soir qui les avaient battus au même stade l’année dernière.

Al Ahly remporte ainsi sa onzième Ligue des champions, augmentant encore son record, au grand dam de Sven Vandenbroeck, l’entraineur du WAC. Champion l’an dernier, le Wydad ne fera pas de doublé.

Afrik-foot avec Footrdc

Vous pourriez aussi aimer
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra