Egypte-RDC : Elia virevoltant (8), Mpasi (7) héroïque, les notes des Léopards

Date:

Héroïque et sublime. Au bout de la nuit, la RDC s’est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations en disposant des Pharaons d’Égypte à la séance fatidique de tirs au but, après un nul 1-1 au bout des minutes règlementaires. Au terme d’un match intense et suffocant, les Congolais ont montré qu’ils vont jouer aux trouble-fêtes pendant longtemps dans cette CAN. Voici les notes attribuées par FootRDC aux Léopards.

Lionel Mpasi (7,5) : Dès les premières minutes, il s’est montré serein. Peu inquiété, le portier de la RDC a été peu sollicité durant le match, mais a répondu sur les quelques phases égyptiennes. Serein dans ces interventions aériennes et balle au pied, Mpasi n’a pu rien faire sur le pénalty de Mostafa Mohamed. À noter son très bel arrêt en deuxième période. C’est lui qui marque le tir au but victorieux après l’échec d’Abou Gabal.

Gédéon Kalulu (6) : Match solide du latéral droit qui a livré un duel de haute facture avec Trezeguet. Mis en difficulté sur son côté, Kalulu n’a pas pu apporter énormément sur le plan offensif. Il a tout de même réussi à convertir sa sentence à la séance des tirs au but. En défense, comme depuis le début de la CAN, il n’a pas connu de difficultés et a tenu tête aux assauts adverses.

Chancel Mbemba (7) : Grosse activité du capitaine qui s’est érigé en appui pour Gédéon Kalulu quand il était débordé par les Égyptiens. Le défenseur central a répondu présent dans les duels aériens défensivement devant des Pharaons très costaud. Son tir devant Gabaski est un geste est de grande classe, tout comme ses longs ballons pour lancer Meschack Elia et Yoane Wissa. Il a permis de sortir ses coéquipiers, même si son activité lui a valu un carton jaune évitable.

Dylan Batubinsika (3,5) : Son association avec Chancel Mbemba dans l’axe offre une belle solidité. Il commet une grosse faute, évitable, en pleine surface qui a conduit à l’égalisation de Mostafa Mohamed. Remplacement logique pour lui en deuxième période, il était déjà sorti de son match après cet avertissement reçu en première mi-temps.

Arthur Masuaku (6) : Intéressante prestation du latéral gauche qui a été d’un grand apport sur le plan offensif. Sa malice sur une touche a permis conduit à l’ouvrir le score en première mi-temps. Seul point noir : les balles arrêtées, le défenseur de Besiktas a gâché quelques coups francs, et confirmé cette peine en voyant son tir au but dans le décor.

Samuel Moutoussamy (6,5) : Prestation propre du Nantais qui s’est montré mobile au milieu de terrain. Moutoussamy a été très en vue dans l’entrejeu. Son tir face à Gabaski à la séance est une merveille, lui qui a montré la voie et mis en confiance ses compatriotes.

Charles Pickel (5) : 79 minutes très timides de Pickel qui a été mis en difficulté par les milieux égyptiens. Le joueur de Cremonese a été bien loin de rendre une copie de ses récentes prestations à la CAN. Il a logiquement cédé sa place à Aaron Tshibola, qui a ramené de l’équilibre dans l’entrejeu des Léopards. Tshibola a réussi son tir et participé au succès des siens.

Théo Bongonda (6) : Il avait la lourde tâche de remplacer l’inoxydable Gaël Kakuta, et on peut dire que Théo Bongonda est loin d’avoir déçu. L’ancien joueur de Genk a dans son rôle, réussi gagner un nombre intéressant de balles arrêtées, notamment des corners. Grosse activité même si ça peine toujours au niveau du dernier geste.

Meschack Elia ⭐ (8) : De loin été le meilleur Léopard sur le terrain. Sur son côté droit, l’ancien Corbeau a fait des misères à la défense adverse. Percutant, avec une forte précision dans ses centres, Meschack Elia s’est même procuré la première grosse occasion du match qu’il exécutait mal, sans altruisme. Son but est une récompense pour sa prestation.

Yoane Wissa (6,5) : Performance mi-figue mi-raisin de l’ailier qui ne faisait toujours pas le geste qu’il fallait à chaque reprise. Grosse apport de Wissa sur le but de Meschack Elia, avec un peu de réussite, son centre en direction du but était poussé par Elia. Il a toujours la touche de plus qui anéantit la phase des siens.

Cédric Bakambu (5) : Match décevant pour Cédric Bakambu qui a manqué de l’impact en absence de service en profondeur ou devant le but. Absent sur les ballons aériens (asphyxié par le gabarit égyptien), Cédric Bakambu c’est un seul (mal exécuté) tir dans le match après un centre de Meschack Elia, où il n’ouvre pas suffisamment son pied. Il a cédé sa place à Simon Banza après l’heure de jeu et a joué un rôle de meneur depuis la ligne de touche.

Germain Ngoy et Elisha Iragi

Articles récents

102,000FansJ'aime
37,544SuiveursSuivre
51,239SuiveursSuivre
8,524AbonnésS'abonner

Articles Similaires
Related

CAF LDC : Les huits clubs qualifiés pour les quarts de finale connus

La sixième et dernière journée de la phase de poules de...

CAF LDC : Florent Ibenge et Al Hilal, le quart est un graal

Le miracle n’a pas eu lieu pour Florent Ibenge...

CAF LDC : Inonga, Fabrice N’goma et Simba SC en quart

Simba Sport Club de la Tanzanie a joué jusqu’au...

CAF LDC : Fiston Mayele voit double, Pyramids s’en sort avec un nul devant Nouadhibou

Les Mauritaniens ont joué à fond le match en...