AS VClub : qui est Turhan Mildon, l’investisseur turc bâtisseur de Kinshasa et futur propriétaire de Vita ? (Portrait long format)

Date:

Dans quelques semaines, à peu près quatre, l’ossature et la structure de l’AS VClub vont connaitre d’importants changements. Le plus remarquable sera la prise de pouvoir de Turhan Mildon, investisseur turc qui tient les plus grands projets de construction à Kinshasa en ce moment, avec son entreprise Milvest, dont il est le Président directeur général, et futur actionnaire « très » majoritaire du club. Portrait d’un héritier d’un empire, passionné de football, et attendu comme le sauveur des Moscovites.

« Nous avons fait de la République démocratique du Congo, le centre de nos investissements en Afrique » déclarait Thuran Mildon, au soir de l’inauguration du Centre financier de Kinshasa, dans l’auditorium du nouveau Centre des Congrès de Kinshasa. La cité financière trônant face au Palais de justice, dans le quartier de la Gombé, était inaugurée en grande pompe, en présence du président congolais Félix Tshisekedi entouré de ses ministres et de nombreux partenaires internationaux. Mais qui est-il ?

Héritier d’une multinationale familiale

Comme son grand-père et son père avant lui, Turhan Mildon est un touche-à-tout. Si Miller Holding, l’entreprise créée en 1967 par le patriarche, Muhsin Turhan Mildon (décédé en 2011), n’a depuis lors cessé de prospérer et de se diversifier, il a fallu attendre 2011 pour la voir pénétrer le continent africain. Une évidence, pourtant, pour le dirigeant de 26 ans, qui a pris la direction du conglomérat présidé par son père, Mert, en 2016.

Revendiquant son statut de « troisième génération », Turhan Mildon, qualifié de « golden boy turc, cheveux gominés et costume cintré impeccable » estime qu’il est de son devoir d’inscrire le conglomérat dans la mondialisation en général et en Afrique en particulier. « Le monde n’est pas assez conscient de la richesse culturelle, sociale, naturelle et économique de l’Afrique », écrit-il ainsi dans le catalogue réalisé à l’occasion du cinquantenaire du consortium, en 2017. S’il communique encore en anglais ou avec l’appui d’interprètes, le jeune patron, qualifié d’« humble et d’avenant » par ses interlocuteurs, s’emploie à apprendre le français.

Connexion directe avec le cercle de Félix Tshisekedi

Turhan Mildon a gagné la confiance des autorités depuis la réussite de la construction du Centre financier de Kinshasa. Avec sa superficie de 165 000 m2, ses trois bâtiments ministériels, son futur centre des congrès d’une capacité de 3 000 personnes, son projet de Marriott (5 étoiles de 240 chambres) et ses zones commerciales, le centre financier inauguré le 19 décembre 2023 par Félix Tshisekedi donne en tout cas une belle carte de visite à l’entrepreneur, moins de deux ans après l’enregistrement de sa filiale dans le pays et après seulement dix-huit mois de chantier. D’autant, s’enorgueillit le dirigeant, que le projet essuyait les plâtres en matière juridique, le contrat étant le « tout premier EPC [la conception, l’ingénierie et la construction] en RDC ». L’exploitation de l’ensemble des infrastructures du site doit ensuite permettre à la société de se rembourser de son investissement, estimé à plus de 300 millions de dollars.

La rénovation de l’aéroport international de Kinshasa-N’Djili, projet est un des dossiers lourds qu’il gère. Turhan Mildon, qui s’était vu confier le dossier en mai 2023, espérait pouvoir commencer les travaux dès septembre, mais il n’a obtenu le feu vert des services congolais de sécurité qu’à la fin mars. Il attend désormais que le président Tshisekedi lance le chantier, une étape « imminente », croit-on à Kinshasa.

Selon JA, M. Mildon a des touches auprès du cercle proche du président de la République Félix Tshisekedi, dont l’ancien ministre des Finances Nicolas Kazadi. « Il est possible non seulement de rêver grand pour notre pays, mais aussi et surtout, de le rendre plus beau et plus grand par la force de l’esprit et par notre investissement collectif à tous les niveaux, comme en témoigne cet édifice sorti de terre en quelques mois » déclarait Félix Tshisekedi, le 19 décembre, lors de la cérémonie officielle d’inauguration du Centre financier de Kinshasa.

Passionné de football

A Kinshasa, M. Mildon ne cache plus une de ses plus grandes ambitions. Il veut faire de l’AS Vita « le club le plus riche d’Afrique », comme il le répète souvent devant la presse. La construction d’un stade de 50 000 places et la création d’un centre de formation figurent notamment dans ses projets pour le club aux 30 millions de supporters. Pour allier paroles et actes, il a déjà lancé le mercato de Vita Club avec l’arrivée de deux internationaux, un malien et un guinéen. A la présidence du club, il a placé Amadou Diaby, un de ses bras droits.

Grand amateur de football et déjà actionnaire du club turc de Trabzonspor, l’une des quatre principales équipes de la Süper Lig en Turquie, Turhan Mildon a signé en janvier, via sa filiale Milsport, un partenariat avec l’AS Vita Club, dont il sera officiellement l’actionnaire « très » majoritaire à compter du 1er juillet prochain.

Sans attendre cette échéance, l’homme d’affaires a déjà contribué à améliorer la situation financière du club, dont les salaires tombent désormais chaque fin de mois et où les primes des joueurs – qui se déplacent à présent en avion privé – ont été augmentées.

Qui de Milvest ?

La société Milvest est une filiale du holding turc Miller. Ils sont derrière de grands projets de construction depuis le Sénégal avant de s’installer en RDC. Milvest, à travers sa filiale DM Holding, avait décroché le double chantier de construction du marché d’intérêt national (MIN) et de la gare des gros porteurs de Diamniadio (Sénégal), comprenant des installations de stockage, des chambres froides, des sites d’emballage ou encore un centre de stationnement pour camions. « Un projet de 106 millions de dollars », détaillait Turhan Mildon à Jeune Afrique, en mai 2023. Depuis le MIN de Diamniadio, Miller Holding a lancé des projets au Liberia, en Guinée ou encore au Kenya, mais c’est en RDC que l’entreprise est le plus présente sur le continent.

De la reconstruction du nouvel aéroport de N’djili d’une capacité d’accueil de 8 millions de passagers, à la réhabilitation de la foire internationale de Kinshasa (FIKIN), en passant par les constructions de l’ARENA (une enceinte sportive d’une capacité de 20.000 places, sise à proximité du Stade des Martyrs), et par le téléférique qui devrait désengorger la capitale de la République démocratique du Congo (d’une capacité journalière de 5.000 passagers), Milvest est de tous les paris infrastructurels. Turhan Mildon se targue d’être « le plus gros constructeur de RDC ».

*des informations de Jeune Afrique, de Forbes Afrique et d’Africanews ont été utilisées dans cet article

Elisha Iragi


En savoir plus sur Foot RDC

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Articles récents

102,000FansJ'aime
37,544SuiveursSuivre
51,239SuiveursSuivre
8,524AbonnésS'abonner

Articles Similaires
Related

Coupe du Congo : VClub entend « faire le maximum pour remporter la Coupe »

Les Moscovites n'ont plus que la Coupe du Congo...

Mercato : Élie Mpanzu prêt à tout pour quitter VClub

Le mariage entre Élie Mpanzu et VClub poursuit sa...

AS VClub : sacrifier le présent pour un avenir incandescent, le plan secret d’Amadou Diaby

Investi président de l’AS VClub le 19 décembre 2023,...