Edito : Un Vclub infernal met la première main sur le titre

Un drôle de retournement de situation est-il en train de se produire en Vodacom Ligue 1 ? En tout cas, c’est tout sauf une hypothèse sans importance…

Cette équipe qui n’a pas réussi à côtoyer le podium lors de la manche aller des playoffs est aujourd’hui sur le point de décrocher la couronne nationale.

L’AS Vclub, phénomène irrésistible, foudre de guerre, machine à victoires, facteur de la torpeur, auteur du supplice le plus insupportable.

Dans cette seconde manche de la phase décisive du championnat, l’équipe de Kinshasa présente un autre visage. Sur son passage, Vclub balaie tout, alors tout, « l’opération commando » initiée par les supporteurs est de nos jours l’un des concepts les mieux appréhendés dans le jargon sportif congolais.

Des résultats et la manière !

Joueurs AS Vita Club VClub

La définition actuelle de l’AS Vclub ne peut s’arrêter aux probants résultats, elle va au-delà… Elle touche la manière, le style et bien évidemment le mérite. Ce club s’est totalement métamorphosé, sur tous les fonds de jeu. Dans l’animation, la maîtrise, la supériorité collective, nul ne pourrait prétendre mieux faire que les Dauphins Noirs. À toutes leurs victoires, il s’ajoute le beau jeu, même le très tactique Otis Ngoma s’est incliné devant le travail abattu par son homologue Florent Ibenge.

L’enfant gâté d’une dérogation controversée !

La décision du ministre national des sports d’accorder une dérogation pour le prolongement du championnat a certainement fait jaser. Elle a affligé les uns et satisfait les autres. Et dans cette deuxième catégorie, l’AS Vclub est au sommet. Habitué à des défis et des challenges, le club de la capitale, a su renaître de ses cendres, se donner les grands moyens pour venir à bout de ses grandes ambitions. Tout ça, dans un temps record. Rien de mieux pour se réjouir de la décision ministérielle, car depuis le démarrage de cette manche retour, tout réussi à l’ASV.

Vita Club, ce législateur impartial sur une série infernale !

Dans sa démarche vers le haut du tableau, les Moscovites se sont donnés une ligne de conduite, scrupuleusement respectée ; gagner tous les matchs. Une loi qui s’est appliquée sur tous, grands et très grands, moyens et petits, aucune formation n’a été épargnée par la fureur des Verts et Noirs. Du TP Mazembe au Sa Majesté Sanga Balende, en passant par le Daring Club Motema Pembe, la loi a été dure mais elle est restée la loi. Ces grands du championnat n’ont pas été capables de résister, les équipes de deuxième zone non plus. Vita Club c’est neuf victoires consécutives en Vodacom Ligue 1, inédit. La dernière sur les Anges de Mbuji-Mayi a été encore plus inédite, historique et importantissime. Renverser Sa Majesté sur son territoire, ça n’arrive pas toutes les années. Jean-Marc Mundele et ses coéquipiers l’ont fait, multipliant ainsi leurs chances de remporter le titre.

Les derniers obstacles à franchir !

Bien que maître des statistiques ahurissantes, l’AS Vclub est peut-être proche du titre, mais n’est pas encore championne de la RDC, et peut donc s’interdire de fêter avant l’heure. Dans ce sprint final, tout peut se produire, nul n’aurait parié sur deux défaites d’affilée des Sang et Or moins encore sur un double revers du Daring dans le derby Kinois. Pour atteindre le sommet, les Dauphins Noirs ont obligation de bons résultats sur leurs quatre derniers adversaires. Un big match les attend à Lubumbashi ce week-end, contre les Cheminots de Lupopo. Une victoire Kinoise dans lors de ce heurt sera déterminante, dans le cas contraire ce sont les Corbeaux du TP Mazembe qui prendront l’assurance sur leur troisième titre national de rang.

Avec 44 points pour 18 matchs joués, les poulains sont plus que jamais sûrs de pouvoir jouer la prochaine champions League de la CAF, un dernier effort reste à fournir pour remporter la bataille du titre dans laquelle ils sont ultra-favoris.

Rédaction/Footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer