Focus sur le parcours atypique de Jean-Marc Makusu, le serial buteur au sommet de son art

Date:

L’heure de la gloire tend à sonner, le chemin vers un sacre continental se trace doucement pour un joueur à la recherche de la confirmation.

À l’aube de son entrée en lice en Vodacom Ligue1 pour défendre son titre et une demi-finale de Coupe de la Confédération face à Al Masry, les espoirs de tout le peuple reposent sur les épaules d’un homme : Jean-Marc Makusu Mundele. À entendre ce nom, tout fan du sport roi en RDC pense à une seule chose : le but. En effet, le joueur de l’AS VClub de Kinshasa crève l’écran et empile de buts comme des perles depuis son retour en janvier dernier chez les Moscovites. Pourtant, le parcours du joueur de 26 ans n’a pas été un long fleuve tranquille. Entre échecs multiples dans le Vieux continent et choix de carrière douteux du buteur de VClub, Footrdc.com fait un focus sur celui qui porte les champions du Congo 2018 vers le sommet.

Un globe-trotter au sens littéral du terme

RD Congo, Belgique, Hongrie, Algérie, Égypte… Voilà les pays où JM Makusu est parti chercher le bonheur de son poste d’attaquant. À 26 ans, l’attaquant Congolais connais déjà 7 clubs au niveau professionnel. Formé au New Bel’Or de Kinshasa, très tôt le jeune JM s’envole vers l’Europe, après 3 saisons au sein du club de l’Epfkin en s’engagent avec le club belge du Standard de Liège en 2014 suite à une bonne participation au CHAN de la même année où il s’illustre avec 2 réalisations en 3 matchs.

Aussitôt arrivé au Standard, il est prêté en Hongrie chez le Újpest FC pour six mois, prêt qui se révèlera infructueux. Il enchaîne un autre prêt en Algérie au MC Oran. La fédération algérienne lui refusant la licence, JM termine son année 2015 en pleine descente au enfer.

Après une saison 2014-2015 difficile sur le plan sportif, Mundele Makusu décide de revenir au pays pour relancer sa carrière en pleine tourmente. Les dirigeants de l’AS VClub décident de signer le jeune joueur à l’époque âgé de 23 ans pour occuper la pointe de l’attaque. Après une saison réussie en Champions League, les Verts et Noirs ayant échoué en finale et terminant dauphin de Mazembe en championnat. Malgré quelques prouesses l’union ne tiendra qu’une saison, un premier acte au goût d’inachevé et d’espoir brisé. Le joueur reste pourtant au pays et déferle la chronique en s’engageant avec le rival de VClub, le Daring Club Motema Pembe.

Il retrouve l’Afrique et un club en grande restructuration où la pression s’allie à la recherche d’une gloire perdue. Retrouvant son niveau avec les Immaculés, Son association avec Ricky Tulengi et Kazadi Kasengu produit des merveilles et permet au DCMP de lutter pour le titre lors de la saison 2016-2017. Ils finiront à la 3e place et JM Makusu contribuant largement aux succès de son club. Sa réussite réveille en lui ses démons du passé : les amours de l’étranger. Makusu Mundele s’envole pour l’Égypte vers le Wadi Degla rejoignant Patrice Carteron pour un projet ambitieux au pays des Pharaons. Pourtant là aussi, le sort s’acharne contre lui et il n’y reste qu’une saison en ne jouant que quelques minutes. Au pays des Pharaons, Jean-Marc n’aura marqué aucun but.

2018 : Retour en grâce du fils prodigue

 

Janvier 2018, l’AS VClub annonce le retour de celui qui est désormais reconnu sur la scène nationale grâce à son succès chez les Doras. Son nouveau club est mal en point en championnat, les Moscovites ne luttent pas pour le titre, Mazembe et Sanga Balende s’étant envolés vers le Graal après la première moitié de la saison. Associé à Jésus Moloko et Chadrac Muzungu, en attaque par le Coach Florent Ibenge, le joueur se mue en serial buteur. En six mois, il termine meilleur buteur de la Vodacom Ligue1 avec 25 pions devant Ben Malango et Ricky Tulengi, son ancien coéquipier. En coupes africaines, il enchaîne de bonnes prestations les unes aux autres. Il produit une mémorable performance en one man show, un après-midi de mars face au CS Mancha du Congo-Brazzaville en signant un quadruplé en barrage-aller de la Coupe de la Confédération. Avant d’affronter les égyptiens d’Al Masry il compte déjà 9 réalisations dans la compétition, sans compter les quatre inscrites en Ligue des Champions au cours de cette même saison.

Un statut toujours contesté au pays

9 Buts en coupe de la CAF, 34 buts toutes compétitions confondues sur l’année civile, record du club égalé, et 25 buts en championnat. Des chiffres donnent des tournures à la tête et pourtant Makusu Mundele cherche toujours sa notoriété sur le plan national. Non appelé en sélection par Florent Ibenge même en l’absence des cadres comme face au Libéria ou sa non sélection parmi les 10 nommés pour le titre du joueur de l’année par Vodacom, le serial buteur a encore des points à mettre sur les i pour affirmer son statut et démontrer l’étendu de tout son talent.

L’édito de Iragi pour Footrdc.com


En savoir plus sur Foot RDC

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Articles récents

102,000FansJ'aime
37,544SuiveursSuivre
51,239SuiveursSuivre
8,524AbonnésS'abonner

Articles Similaires
Related

Mercato: le Camerounais Eboussi Mekongo en passe de signer à l’AS VClub

Ça se précise pour le défenseur camerounais, Désire Pascal...

Coupe du Congo : VClub entend « faire le maximum pour remporter la Coupe »

Les Moscovites n'ont plus que la Coupe du Congo...

Mercato : Élie Mpanzu prêt à tout pour quitter VClub

Le mariage entre Élie Mpanzu et VClub poursuit sa...